26 septembre 2015

Aide au développement. Des parlementaires visitent Madagascar

Dans un contexte de baisse constante de l'aide française vers le développement et en amont de l'examen du budget pour 2016 au Parlement, quatre parlementaires se sont rendus à Madagascar avec CARE pour mesurer l'importance d'une aide publique ambitieuse dans les pays en développement.

Les quatre parlementaires français découvrent les actions menées sur le terrain
Les quatre parlementaires français découvrent les actions menées sur le terrain ©2015/CAREFRANCE

Un pays très exposé au changement climatique

Du 6 au 10 septembre 2015, une délégation parlementaire, composée de deux députés et deux sénateurs, a pu se confronter aux impacts du changement climatique sur les populations les plus vulnérables et découvrir les solutions apportées par la société civile malgache.

« Les conséquences du changement climatique ne seront pas seulement perceptibles en 2030 ou en 2050 : elles sont déjà visibles dans certaines régions du monde. J'en étais déjà convaincu depuis longtemps mais le visualiser et l'entendre permet de disposer d'arguments imparables, » affirme Didier Mandelli, sénateur de la Vendée.

A Madagascar, où près de 92% de la population vit avec moins de 2$/jour, les conséquences du changement climatique sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la santé ou encore l'autonomisation des femmes sont importantes. Près d'un quart de la population malgache, soit 5 millions de personnes, vit dans des zones soumises à des aléas naturels, que ce soit des inondations à Antananarivo ou encore des cyclones sur la côté Est de l'île.

Les actions menées sur le terrain

A travers des visites de projets terrain de diverses ONG, dont CARE, la délégation parlementaire a pu découvrir les méthodes de réduction de risques de catastrophe ou d'adaptation au changement climatique adoptées par les populations.

« Cette visite m'a permis d'apprendre les problématiques auxquelles sont confrontées les populations et d'aller plus loin dans la compréhension des situations, » explique Geneviève Gaillard, députée des Deux-Sèvres.

Dans le village de Vatomandry soumis fréquemment aux cyclones sur la côte Est de l'île, la délégation parlementaire a notamment pu rencontrer un groupement de femmes membres d'une Association Villageoise d'Epargne et de Crédit (AVEC). Ce système a permis à ces femmes d'épargner de l'argent en commun et d'emprunter pour les besoins de la communauté. Ainsi, elles ont pu acheter de nouveaux matériaux pour renforcer leur habitation, cultiver de nouvelles semences plus résistantes aux aléas climatiques et permettre à leurs enfants de se rendre à l'école.

Selon la sénatrice des Hauts-de-Seine Brigitte Gonthier Maurin, « cette visite a permis de mettre en évidence le fort lien entre inégalités, émancipation des femmes, développement durable et évolutions climatiques. »

Les parlementaires ont également rencontré plusieurs représentants français présents à Madagascar et des officiels malgaches comme le Premier Ministre Malgache, afin de discuter avec eux des enjeux perçus lors des différentes visites de terrain.

« C'est une occasion de découvrir des réalités inaccessibles par ailleurs, » assure Jean-Luc Bleunven, député du Finistère.

Les résultats espérés

A la vieille du vote du budget 2016 au Parlement, cette visite d'étude est une opportunité de connecter les décideurs politiques aux réalités du terrain et de leur montrer la nécessité d'une aide au développement importante face aux enjeux climatiques et de développement croissants dans plusieurs pays.

« Les parlementaires ont la possibilité de faire changer les choses et d'éveiller les consciences de leurs collègues face aux défis présents dans les pays en développement » explique Philippe Lévêque, directeur général de CARE France.

Composition de la délégation parlementaire :

Jean-Luc BLEUNVEN, Député du Finistère (3ème circonscription) - Divers Gauche

  • Membre de la commission des affaires étrangères
  • Membre du groupe d'amitié France-Madagascar

Geneviève GAILLARD, Députée des Deux-Sèvres (1ère circonscription) - Parti Socialiste

  • Membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire
  • Membre du groupe d'étude Changements climatiques

Brigitte GONTHIER-MAURIN, Sénatrice des Hauts-de-Seine (Ile de France) - Parti Communiste

  • Vice-présidente de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Didier MANDELLI, Sénateur de la Vendée (Pays de la Loire) - Les Républicains

  • Membre de la commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire
  • Membre du groupe d'amitié France-Madagascar

Ils ont été accompagnés tout au long de la visite par le directeur général de CARE France, Philippe Lévêque, et la directrice de CARE Madagascar, Sophie Perez.