21 avril 2017

Somalie : il est urgent d’agir pour éviter une famine généralisée

En Somalie, la plupart des communautés les plus affectées par la crise alimentaire restent dans l’attente d’une aide humanitaire, alertent les équipes de CARE sur le terrain. Raheel Nazir Chaudhary, directeur du bureau CARE en Somalie, demande aux bailleurs internationaux d’intensifier leur soutien à la réponse humanitaire pour éviter une famine généralisée.

L'association CARE apporte une aide d'urgence aux populations victimes de la famine
© 2017 / CARE

« Nous ne disposons que de quelques semaines pour éviter une famine généralisée. »

« À l’heure qu’il est, nous devrions voir affluer des camions chargés de nourriture et d’eau. Or, dans les régions de Togdheer, de Sool et de Sanaag, nous n’en voyons presque pas. Nos équipes s'empressent d’intensifier nos interventions d’urgence, mais nous avons besoin de davantage de fonds et de ressources. Nous ne disposons que de quelques semaines pour éviter une famine généralisée. »

« Les populations ont épuisé toutes leurs ressources après quatre ans sans pluie. »

« Les populations ont épuisé toutes leurs ressources alors que s’annonce une quatrième saison agricole sans pluie. Ces familles appellent désespérément à l’aide. 

La plupart dépendent de l’élevage pour leur survie mais aujourd’hui, les cadavres de bétail gisent sur les terres asséchées. Les gens ont commencé à migrer massivement vers les quelques villages qui disposent encore d’une source d’eau. » 

L'association humanitaire CARE aide les populations affectés par la famine
© 2017 / CARE

«  La communauté internationale n’a pas tiré les leçons de la famine qui a dévasté la région en 2011. »

 « Les mécanismes des financements humanitaires doivent être améliorés afin de permettre aux ONG de fournir de l’aide plus rapidement. Il semble que la communauté internationale n’ait pas tiré les leçons de la famine qui a dévasté la région en 2011.

Les questions de la prévention des crises et de la réactivité des financements humanitaires ont pourtant été évoquées lors du sommet humanitaire mondial de 2016. Plusieurs déclarations avaient été faites, il est temps de les mettre en pratique afin d’éviter plus de morts et de souffrances. » 

En Somalie, CARE va aider 1,6 million de personnes dans les prochaines semaines.

Nos équipes d’urgence intensifient leurs actions dans les régions les plus affectées par la sécheresse et la crise alimentaire : Sool, Sanaag, Bari, Awdal, Lower Juba et Banadir. Cette aide comporte de la distribution d’eau, de nourriture, d’argent et de biens pour des abris (bâches en plastiques, couvertures, matelas, kits de cuisine et jerrycans). Nos équipes mettent également en place des soins de santé nutritionnels et thérapeutiques. Nous avons déjà aidé plus de 350 000 personnes en Somalie. 

Plus de 20 millions de personnes risquent de mourir de faim dans quatre pays : Soudan du Sud, où la famine a été déclarée, Nigeria, Yémen, et Somalie.

Plusieurs autre pays en Afrique de l'Est, notamment le Kenya et l’Ethiopie, sont également menacés par ce fléau. Nous sommes confrontés à une crise humanitaire sans précédent, provoquée par les conflits et les sécheresses aggravées par le phénomène climatique El Niño. 

Les équipes de CARE sont mobilisées pour apporter une aide d’urgence aux populations affectées.