CARE France combat les inégalités de genre car elles constituent l'une des causes profondes de la pauvreté. Nous défendons une approche basée sur les droits humains, contribuant à l'émancipation et à l'empowerment des femmes.

L'association CARE défend les droits des femmes
L'association CARE défend les droits des femmes

La création d'un environnement favorable dans les pays où nous intervenons

CARE France met en œuvre des programmes sur le terrain avec une composante de plaidoyer auprès des autorités locales et nationales.

C'est le cas du projet Etôdé mené de janvier 2011 à mars 2014 en partenariat avec des associations locales dans 20 communes du Bénin, dont l'objectif principal est de diminuer le nombre de cas de violences perpétrées à l'encontre des femmes et les jeunes filles. Avec l'appui de divers acteurs intervenant dans le domaine, CARE a contribué à l'adoption par l'Assemblée nationale du Bénin d'une loi sur la répression des violences basées sur le genre le 27 septembre 2011 qui a par la suite été acceptée par la Cour constitutionnelle.

La participation à des processus nationaux

Membre de la Commission genre de Coordination SUD, CARE France a contribué en 2014 aux travaux de la Plateforme genre et développement hébergée par le ministère des Affaires étrangères ainsi qu'aux rencontres organisées par le Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

La définition des objectifs post-2015

En septembre 2015, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté un nouvel agenda international de développement pour la période 2015-2030 qui engage la responsabilité de tous les pays, développés et en développement.

Considérant la promotion de l'égalité des genres et la lutte contre le changement climatique comme des leviers essentiels de la réduction des inégalités et de justice sociale, CARE préconise leur inclusion dans cet agenda à travers deux objectifs dédiés.

Leur intégration transversale dans les autres objectifs est tout aussi importante afin qu'ils contribuent aux avancées en matière de santé, d'eau, de sécurité alimentaire et nutritionnelle, etc. La mise en place de mécanismes de redevabilité sociale permettant aux citoyens et citoyennes de participer à la définition, à la mise en œuvre, au suivi et à l'évaluation des initiatives de développement menées dans leur pays est également une priorité.

En 2014, nous avons contribué aux réunions de consultation organisées par le ministère français des Affaires étrangères et activement participé à la 58e session de la Commission des Nations unies sur la Condition de la femme (CSW58) à New York en mars, portant sur ce thème.

Une expertise terrain

Il est généralement admis, dans notre secteur, que tous nos programmes doivent a minima prendre en compte les besoins spécifiques des femmes. CARE va plus loin en s'engageant en faveur du respect des droits des femmes. Les femmes ne cessent de démontrer leur force, leur bon sens et leur courage dans des contextes difficiles. Nous sommes convaincus que l'égalité des genres est un élément clé pour éradiquer l'injustice et la pauvreté.

Découvrez l'ensemble des actions en faveur des droits des femmes menées par CARE France.

En savoir plus sur nos dernières actualités