Égypte

Égypte : prévention et réponse aux violences sexuelles basées sur le genre (VSBG) ciblant la population syrienne réfugiée

Fiche projet

Début : janvier 2016
Fin : mars 2017
Localisation : Le Caire en Égypte
Budget : 20 000 €
Financé par : AXA
Bénéficiaires : 50 victimes de violences sexuelles basées sur le genre

La violence sexuelle et basée sur le genre (VSBG) est souvent aggravée lors des crises humanitaires. En Égypte, l’UNHCR a enregistré 120 000 réfugiés syriens depuis décembre 2015. Les problèmes de VSBG chez les réfugiés incluent la violence domestique, le harcèlement sexuel dans les lieux publics et le mariage précoce. Ce projet vise en particulier la réinstallation de survivants de VSBG dans un foyer sécurisé.

Contexte :

Les populations syriennes réfugiées, en particulier les femmes, sont aujourd’hui confrontées à de nombreux problèmes de protection. Plus généralement, le harcèlement sexuel est un problème grandissant en Égypte, qui affecte les plus personnes les plus défavorisées, et la communauté de réfugiés n’y fait pas exception.

La sécurité et la sûreté sont essentielles dans les actions de prévention et de réponse de CARE dans le cadre des projets dits de VSBG. Le processus de réinstallation est fondamental : il permet de mettre à l’abri, dans des foyers ou refuges, les personnes ayant été victimes d’un incident sur leur lieu de résidence, ainsi que celles ayant été menacées ou suivies par l’agresseur, celles qui sont sans abri ou qui résident temporairement chez une connaissance. Ainsi, les victimes ont la possibilité de quitter le logement de l’agresseur et d’emmener leurs enfants, logés avec elles. Une fois en sécurité, elles peuvent commencer à soigner leurs blessures psychologiques, rechercher un emploi et subvenir aux besoins de leurs enfants. En 2015, des réinstallations ont été accordées à 17% des bénéficiaires de CARE dans le cadre du programme soutenu par le HCR.

Objectifs :

  • Objectif général : mettre en place et renforcer les mécanismes de prévention et de réponse aux VSBG au Caire, en combinant des approches basées sur le droit et le développement communautaire.

  • Objectif spécifique : réinstaller 50 personnes victimes de SGBV dans un lieu où chaque personne se sent en sécurité.

Activités :

  • Apporter un soutien financier pour le paiement du loyer.
  • Fournir les biens de base à chaque personne réinstallée.
  • Accompagner les personnes bénéficiaires grâce à un soutien psycho-social.