Haïti

Haïti : aide d’urgence aux personnes affectées par l’ouragan Matthew dans les régions de la Grand’Anse et du Sud-Est

Fiche projet

Début : décembre 2016
Fin : octobre 2017
Localisation : Jérémie
Budget : 2 242 222,00 €
Financé par : Commission européenne (ECHO) ; UNICEF ; USAID ; Département de la Seine-Maritime
Bénéficiaires : 11 395 personnes vulnérables affectées par l’ouragan Matthew

Le passage de l’ouragan Matthew par le sud d’Haïti, en octobre 2016, a touché plus de 2 millions de personnes, dont près de 900 000 enfants. L’intervention de CARE a pour objectif d’apporter une assistance d’urgence à la population affectée dans la commune de Jérémie, via une réponse intégrée qui permettra notamment de renforcer ses moyens de subsistance.

Contexte :

Le 4 octobre 2016, l'ouragan Matthew a frappé le sud d'Haïti avec des rafales jusqu'à 230km/h. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), 546 personnes ont été tuées et 438 blessées. Cet ouragan de catégorie 4 a causé des pluies extrêmes sur le département de la Grand'Anse, entraînant des inondations et rendant l'accès à cette zone difficile. Son impact doit être considéré dans le contexte instable d'Haïti, des risques chroniques et de la vulnérabilité de la population face aux catastrophes naturelles. De nombreuses maisons ont été affectées et l’accès aux abris reste un des besoins primaires de la population, spécialement dans la commune de Jérémie.

L’ouragan a aussi entraîné la perte de quasiment la totalité des récoltes agricoles dans le département de la Grand'Anse, laissant la population avec un accès restreint aux produits alimentaires et la privant de sa principale source de revenus. En conséquence, une forte hausse des prix est également constatée sur les produits locaux.

Enfin, d'après une évaluation d’UNICEF dans les départements du Sud et de la Grand’Anse, environ 82% des écoles ont été endommagées par l’ouragan sur l’échantillon évalué, affectant 490 000 enfants.

Selon un rapport de l'UNICEF (pour lequel 56% des écoles de la Grand'Anse et 40% de celles du Sud ont été évaluées), 1 633 écoles ont été endommagées par l'ouragan sur les 1 991 évaluées, représentant ainsi 82% des écoles de ces départements et affectant 490 000 enfants.

Objectifs :

Objectif général : Appuyer les ménages vulnérables affectés par l'ouragan Matthew par une réponse « intégrée » permettant de couvrir les besoins urgents.

Objectif spécifique : Répondre tout particulièrement aux besoins en nourriture et en logement, améliorer les moyens de subsistance et favoriser l’éducation.

Activités

Amélioration de l'accès à l'alimentation et restauration des moyens économiques pour les ménages les plus vulnérables :

  • transfert monétaire unique de 60 € à 2029 ménages représentant 10145 personnes ;
  • distributions mensuelles de coupons alimentaires pour 8000 personnes ;
  • transferts monétaires conditionnels de 141 € à 1360 ménages pour la relance de leurs activités économiques, comme l’agriculture et la pêche ;
  • transferts monétaires inconditionnels de 57 € pour les 240 ménages les plus vulnérables pendant trois mois ; 
  • formations à la gestion des activités économiques pour 1600 ménages bénéficiaires des coupons alimentaires (soit 8000 personnes) ;
  • prévention des violences basées sur le genre via la formation de 30 membres d’organisations communautaires.

Amélioration de l'accès à un logement et diminution de la vulnérabilité des personnes face aux risques de désastres :

  • organisation de sessions de formations sur les techniques de reconstruction plus sûre au profit de 1000 ménages bénéficiaires et de 100 professionnels de la construction ;
  • distribution de 1000 kits abris ;
  • distribution de 500 bâches à 250 ménages du département du Sud-Est (activité financée par le Département de la Seine-Maritime) ;
  • appui financier pour le logement auprès de 150 ménages locataires pendant 6 mois.

Amélioration de l'accès à l'éducation :

  • mise en place de 6 écoles temporaires ;
  • réhabilitation de 6 écoles utilisées comme abris temporaires ;
  • formations en appui psycho-social pour les professeurs et directeurs des écoles temporaires et des écoles réhabilitées.