Honduras

Honduras : contribuer au renforcement des structures du système national de gestion des risques et de la résilience des familles vulnérables aux effets de la sécheresse dans 15 communautés du département de Valle

Fiche projet

Début : avril 2016
Fin : septembre 2017
Localisation : Département de Valle
Budget : 588 235,26 €
Partenaires locaux : COPECO (Commission permanente de contingence)
Financé par : Union européenne (ECHO)
Bénéficiaires : 2230 individus dont 51% de femmes et 15 organisations ; bénéficiaires indirects : 15 549 individus

Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités des familles vulnérables de 15 communautés du sud-ouest du Honduras afin de faire face aux conséquences des sécheresses.

Contexte :

En rouge, le département de Valle.

Le département de Valle, au sud-ouest du Honduras, est menacé par la sécheresse, les incendies de forêt, les inondations et les glissements de terrain, liés aux irrégularités des précipitations. Plus de 90% de la population des municipalités de cette région sont affectées : essentiellement des familles de petits producteurs et productrices de céréales de base. Ce phénomène touche directement la situation économique et la sécurité alimentaire des familles, en particulier les femmes, les enfants et les personnes handicapées.

Objectifs :

Objectif général :
Réduire les vulnérabilités institutionnelles, pédagogiques et organisationnelles du SINAGER (système national de gestion des risques) et des familles fragiles dans les communautés du corridor sec du Honduras, en améliorant leurs capacités de préparation pour être en mesure de faire face à la menace de la sécheresse et des dangers associés.

Objectif spécifiques :
Les capacités du SINAGER et de 20 communautés vulnérables des municipalités de Langue, Aramecina, Caridad et San Francisco de Coray du département de Valle, ont été renforcées pour répondre à la menace de la sécheresse.

Activités :

  • Mettre en œuvre des actions de démonstration visant à contribuer au renforcement de la résilience des familles pour faire face aux effets de la sécheresse et à soutenir les familles où les femmes productrices sont cheffes de famille.
  • Mettre en œuvre des mesures d'atténuation fonctionnant à petite échelle (travaux de conservation des eaux et des sols) en tant que mesures d'urgence contre les effets de la sécheresse.
  • Améliorer et nettoyer 15 sources d'eau.
  • Distribuer des filtres aux ménages et des kits de stockage d’eau à 120 familles vulnérables composées de femmes, d’enfants et de personnes âgées.
  • Procurer à 120 familles productrices agricoles touchées par la sécheresse 1 kit pour les jardins familiaux et/ou communautaires, en mettant l'accent sur les femmes comme un moyen de renforcer leurs capacités de récupération des moyens de subsistance.