Indonésie

Indonésie : une alimentation saine pour les enfants via des kiosques dans les écoles primaires

Fiche projet

Début : avril 2016
Fin : juin 2017
Localisation : Régions de Bogor, Bandung, Yogyakarta et Ambon
Budget : 317 000 €
Partenaires locaux : Sari Husada, le département de la santé des villes du projet et un institut de microfinance
Financé par : Danone Ecosystem Fund / Danone Ecosystem
Bénéficiaires : Directs : 350 écoles primaires soit 27 000 enfants,  4 375 mères et 275 instituteurs. 350 femmes qui auront développé leur micro-entreprise sociale. Indirects : 150 000 membres de la communauté.

En Indonésie, la malnutrition provoque d’importants retards de croissance chez 37% des enfants. CARE soutient la mise en place dans les écoles primaires de kiosques permettant de vendre de la nourriture saine à un prix accessible. Pour gérer ces kiosques, CARE accompagne des femmes dans la création de leur micro-entreprise.

Contexte :

L’Indonésie fait partie des cinq pays du monde possédant le plus fort taux de retard de croissance chez les enfants. Les 8 millions d’enfants concernés sont susceptibles de réussir en moyenne 20% moins bien que les autres.

Le manque de connaissances des parents sur les bonnes pratiques alimentaires et nutritives a pour conséquence un fort taux (14%) d’obésité chez les enfants de moins de 5 ans. S’ajoute un problème de qualité de la nourriture distribuée au sein de l’école : en 2014, 13% de la nourriture distribuée était considérée comme impropre à la consommation pour cause de présence d’additifs nocifs.

Objectifs :

Objectif général : développer des kiosques de distribution de nourriture saine et nutritive au sein des écoles primaires, promouvoir de meilleures habitudes alimentaires et favoriser la création d’entreprises sociales par des femmes afin de contribuer à la lutte contre la malnutrition.

Objectifs spécifiques :

Apporter, au sein des écoles primaires sélectionnées, une alimentation saine et une éducation nutritive à destination des enfants, des mères et des instituteurs, via des séances de sensibilisations et la présence de 200 kiosques de vente de nourriture.

Développer les capacités de femmes micro-entrepreneurs qui gèreront les kiosques, afin de proposer une nourriture saine à un prix abordable.

Améliorer la qualité de la nourriture pour les écoliersà l’école en favorisant la création de centres de cuisine familiale. Accompagner lces femmes qui prépareront la nourriture à domicile, qui mutualiseront leurs efforts en se regroupant pour créer ces centres.

Activités :

• Former 200 femmes entrepreneures aux procédures standards en matière de santé, d’hygiène, de nutrition, de comptabilité et de commerce et soutenues dans la mise en place de leur activité économique à dimension sociale.
150 femmes ayant déjà été accompagnées par Danone seront suivies dans le cadre de ce nouveau projet.
• Développer une application mobile permettant d’enregistrer les ventes et les revenus de chaque femme.
• Participer au démarrage des activités par le biais de micro-prêts ou en équipant les kiosques ou en donnant du matériel approprié pour leur activité de micro-entreprise aux femmes .


• Tester et créer 1 à 3 centres de cuisine familiale pilotes.
• Mettre en relation des femmes fondatrices des centres de cuisine avec un réseau de 60 femmes entrepreneures gérant des kiosques.
• Equiper avec du matériel de cuisine ces centres.
• Définir un business model sociale et rentable pour ces centres de cuisine familiale.

• Former les instituteurs et les mères en matière d’hygiène et d’éducation nutritive.
• Sensibiliser les enfants durant les cours à l’alimentation et la nutrition.