22 novembre 2001

Kofirkalla village, Tadjikistan - La femme retient difficilement ses larmes, tout en répondant : « Non, l'éducation n'est pas adéquate dans cette école. Mon fils est doué; à son ancienne école, il a sauté la deuxième année parce qu'il était en avance. Mais aujourd'hui, il n'apprend plus rien. Comment le pourrait-il? On n'a pas les moyens d'acheter des livres, et il a honte d'aller à l'école nu-pieds. Nous sommes tellement pauvres... »