03 décembre 2001

CARE envoie 10 camions contenant 250 tonnes de vivres et biens de 1ère nécessité vers Kaboul et, plus au Nord, vers les régions rurales de Parwan et Kapisa. Les convois humanitaires CARE ont quitté Peshawar (Pakistan) le 1er décembre et sont passés par Kyber et Jalalabad, avant d’arriver à Kaboul. Il s'agissait de la 1ère étape d’un mouvement de grande envergure. 5 autres convois ont suivri, composés de 90 camions transportant chacun 25 tonnes de produits de secours.

L’aide de CARE est destinée aux réfugiés et aux familles qui ont le plus souffert de la sécheresse et de la guerre. Les besoins des personnes et les familles les plus démunies ont été identifiés grâce à un travail de terrain mené par les équipes de CARE et les organisations locales partenaires. Cette aide est distribuée à 5 000 familles à Kaboul et 15 000 familles dans les régions de Parwan et Kapisa. Chacun des foyers a reçu des couvertures, un container d’eau, un seau, du savon, des châles, des bâches, 50 kg de blé, 10 kg d’huile et 25 kg de haricots.

Les régions rurales de Parwan et Kapisa, considérées par les Taliban comme déloyales à leur égard, sont particulièrement fragilisées. Par représailles, elles ont vécu en état de blocus : les biens et services n’allaient pas jusqu’à elles et les paysans ne pouvaient pas non plus vendre leurs produits. De ce fait, leur pauvreté est extrême.

Ces acheminements restent risqués. Les rapports des équipes sur le terrain font état de gangs armés qui volent la nourriture et pillent les réserves humanitaires. La sécurité est donc une préoccupation majeure de CARE : elle s’accompagne de la volonté de répondre en temps voulu aux besoins urgents d’un pays déchiré par la guerre.

Cette opération est financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, CARE Canada, CARE Autriche,  Liechtenstein et le Département pour le Développement International anglais.