10 mars 2003

Entre 1991 et 1995, CARE a également été actif dans les trois gouvernorats du nord. Depuis avril 1995, CARE a concentré ses programmes vers le centre et le sud, en raison de la détérioration continue de la situation humanitaire. CARE est engagé dans les secteurs de l'eau, de l'assainissement, de l'éducation et de la santé. Depuis le début de son intervention en Irak, quatre millions de personnes ont bénéficié de l'aide de CARE.

CARE a la permission du gouvernement Irakien de suivre physiquement tous les projets, d'avoir accès à tous les sites et d'effectuer directement toutes les distributions, plutôt que de les faire par l'entremise d'agences gouvernementales. CARE a accès à tous les gouvernorats du centre et du sud du pays, à l'exception de celui de Tamim. CARE a des ententes et entretien des contacts constants avec les ministères irakiens des Affaires étrangères et de la Santé.

Après douze années de sanctions, la situation humanitaire de la plupart des Irakiens demeure fragile. En dépit du programme « pétrole contre nourriture » entériné par l'ONU, peu de progrès ont été réalisés au niveau de l'approvisionnement en électricité, des soins élémentaires de santé, de la qualité de l'eau, du traitement des eaux usées ou de l'éducation.

CARE s'est engagé de façon active dans de nombreux secteurs, mais plus intensément dans les secteurs de l'eau, de l'assainissement, de l'éducation et de la santé. Dans ces secteurs, CARE s'est concentré sur le bien-être des enfants.

Les projets de CARE fournissent une alimentation supplémentaire et thérapeutique aux hôpitaux généraux et pédiatriques. Depuis 1994, CARE fournit une ration alimentaire quotidienne à tous les enfants de 79 hôpitaux du centre et du sud, et dispose de réseaux bien établis avec les dispensateurs locaux de services de santé ainsi qu'avec les autorités. CARE est particulièrement actif dans le domaine de la réhabilitation intégrée des systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement, et dans celui des installations élémentaires de santé.

CARE a appuyé le secteur de la santé en effectuant des réparations essentielles à des infrastructures de santé élémentaire. Dans le contexte de projets intégrés d'approvisionnement en eau, CARE réhabilite ou reconstruit des centres de santé élémentaire afin d'améliorer leurs conditions d'opérations et d'assurer un approvisionnement essentiel en eau potable.

En matière de services sociaux, CARE est venu en aide à des enfants sourds à l'aide d'une série de projets destinés à améliorer la qualité de leur éducation. Le travail de CARE auprès des enfants sourds a débuté en 1996, et comprenait une aide envers les enseignants et les enfants au niveau de la formation, des ressources et de la réhabilitation des infrastructures.

CARE possède une vaste expérience dans le secteur de l'eau et de l'assainissement en Irak. Depuis 1994, CARE travaille avec l'UNICEF à un programme de surveillance de l'eau et de l'assainissement. Les ingénieurs de CARE ont établi et gardent à jour une base de données de toutes les installations d'approvisionnement en eau et d'égouts de quatorze gouvernorats du centre et du sud. Cette base de données fournit des renseignements à jour sur les besoins en entretien et en exploitation des installations d'approvisionnement en eau et d'égouts. Les ingénieurs de CARE entreprennent également l'entretien et la réhabilitation de l'infrastructure d'approvisionnement en eau et d'égouts. Grâce à l'expérience acquise au cours des huit dernières années en matière d'eau potable, d'assainissement et de santé, CARE à mis au point une approche intégrée pour ses projets de réhabilitation. L'activité centrale qui domine chaque projet est l'amélioration de la quantité et de la qualité de l'eau potable fournie à la population.

Près de quatre millions de personnes ont bénéficié de l'aide humanitaire de CARE en Irak.

Pour connaître la liste des programmes de CARE en Irak, consultez le site de CARE Canada en cliquant ici.