16 avril 2003

Depuis plusieurs semaines les équipes de CARE en Irak travaillent dans des conditions difficiles vu l'insécurité qui règne dans Bagdad. La ville est toujours dans le chaos à cause des tirs sporadiques dans les rues et aussi à cause des pillages d’habitations et même d’hôpitaux et d’installation d’eau. Les routes sont aussi très insécurisantes.

Lisez le journal quotidien de CARE en Irak ( anglais)

L’électricité  fonctionne toujours mal à Bagdad et l’eau est pompée par le biais de générateurs de secours pour au plus 6 heures par jours. Les installations en eau sont maintenant protégées par les militaires US pour stopper d’autres dégradations. Les forces de la coalition ont demandé à d’anciens membres de la police iraquienne de les assister pour rétablir l’ordre.

La situation en eau est très préoccupante à Bagdad et dans les environs.

Pour le moment, l’équipe a réussi à distribuer de l’eau potable à 25 000 personnes par le biais des réservoirs d’eau mobiles essentiellement dans l’Ouest de la capitale. 62 réservoirs mobiles d’eau avaient été également pré-positionnés pour subvenir au manque cruel d’eau auquel les iraquiens font face depuis trois semaines.

CARE a également entreposé et distribué de nombreux kits hygiéniques et lait de soja sans lactose pour les enfants soufrant de malnutrition (1 enfant sur quatre présente une malnutrition de façon chronique).

De plus, en Jordanie, CARE entrepose 4668 kits de survie donnés par le Comité Central Mennonite actuellement acheminés vers  l’Irak . Chaque kit permet à une famille de quatre  membres de faire face à ses besoins d’hygiène.

Un autre atelier de réparation mobile pour hôpitaux, centre de soins et nourriture pour l’alimentation d’urgence des enfants est sur le point de partir.

Pour en savoir plus