31 août 2004

Quatre des plus importantes associations humanitaires travaillant au Darfour et au Tchad aujourd’hui ont demandé au gouvernement français de répondre de toute urgence à la crise au Soudan et au Tchad en augmentant de façon significative son aide financière à ces régions.

Dans une lettre adressée au ministre français des Affaires Etrangères, CARE International, Save the Children, Oxfam International et Caritas Internationalis pressent le gouvernement français d’être plus généreux dans sa réponse à la tragédie qui se déroule au Tchad et au Darfour (Soudan).

Les associations humanitaires luttent pour faire face aux énormes besoins des millions de personnes victimes du conflit. Selon Philippe Lévêque, directeur général de CARE France, « le manque d’empressement de certains pays riches à répondre à la crise accroît nos difficultés. Les pays donateurs, y compris la France, ont mis trop de temps à venir en aide aux habitants du Darfour. »

Pour le moment, la France a fait des dons bilatéraux d’un total de 7,62 millions d’euros en 2004, une somme que les associations humanitaires estiment encore insuffisante pour un pays classé cinquième en terme de PIB dans le monde. La France doit faire beaucoup plus. Ces associations ont donc appelé le gouvernement français à prendre ses responsabilités face aux habitants du Darfour, pour empêcher une situation déjà catastophique d’empirer encore.

Philippe Lévêque a également souligné que « à la mi-août, les Nations unies ont annoncé qu’elles n’avaient reçu que la moitié des fonds nécessaires pour protéger des attaques et de la famine les populations qui ont fui les combats. Si les pays donateurs, y compris la France, n’apportent pas ces fonds, des milliers de gens vont encore probablement mourir. »

Bien que les associations humanitaires aient une longue expérience au Soudan, la situation au Darfour est à ce jour particulièrement choquante. Des centaines de milliers de personnes ont été déplacées et risquent maintenant la famine et la maladie. Des deux côtés de la frontière tchado-soudanaise, une tragédie humaine prend corps : les déplacés et les réfugiés manquent désespérement d’eau potable, de nourriture, d’abris, de soins médicaux et d’autres secours.

Les Nations Unies ont besoin de 162 millions de dollars supplémentaires pour réussir à remplir leur mission au Darfour et au Tchad.

Pour plus d’informations, merci de contacter :

Annie Leroy, CARE France
01 53 19 89 96
Philippe Le Filleul, Secours Catholique-Caritas France
01 45 49 75 27
Flora Botsford, Oxfam
00 44 1865 312 498
Josephine Carlsson, Save the Children
00 44 7786 395 361