07 novembre 2005

Bilan en Amérique centrale un mois après le passage de l'ouragan Stan.

Au début du mois d’octobre, l’ouragan Stan s’abattait sur l’Amérique Centrale, entraînant des glissements de terrain et des inondations. Le bilan était lourd : plus de 2 000 morts et des centaines de milliers de blessés.

CARE, déjà présent au Salvador et au Guatemala, intervenait, dans l’urgence, dès les premiers jours suivant la catastrophe.

Au Salvador, la situation était aggravée par l’éruption du volcan Ilamatepec, à Santa Ana, dans l’ouest du pays. 100 000 personnes avaient dû quitter leur foyer pour se réfugier dans des zones plus sûres. Les inondations avaient provoqué de nombreux glissements de terrain et de graves pertes en termes d'infrastructures et surtout en vies humaines. L'état de catastrophe nationale fut très vite déclaré par le gouvernement.

Au Guatemala, de nombreux ponts s’étaient effondrés rendant les routes impraticables et la communication avec certaines zones très difficile. Le dernier bilan faisait état de 669 morts et 844 personnes disparues. Au total, ce sont environ 480 000 personnes qui avaient dû être évacuées de leur domicile.

Face à cette urgence, CARE s’est rapidement mobilisé dans les deux pays pour porter secours aux populations démunies en fournissant, à près de 5 000 personnes, un abri temporaire. CARE a permis de soulager les conditions de vie des personnes en détresse en leur distribuant des produits de première nécessité : rations alimentaires de base, eau potable, kits d'hygiène. CARE a également prodigué des soins médicaux à près de 8 000 familles guatémaltèques et apporté un soutien psychologique aux plus démunis face à la catastrophe. Pour entamer le plus tôt possible la reconstruction, CARE a distribué des outils à 1 500 familles afin qu'elles puissent nettoyer leurs maisons endommagées par la boue et reprendre ainsi une vie nouvelle.