10 décembre 2005

CARE a réalisé une étude sur l’accès à l’eau dans la région de Jénine en Cisjordanie. Les résultats dévoilent une situation alarmante. Dans certaines régions, les populations ne disposent que du tiers du volume d’eau journalier préconisé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Conséquence de la crise politique et économique qui sévit dans la région, les infrastructures d’alimentation en eau ne sont pas développées, pire encore, elles ne sont pas ou mal entretenues. Les quotas fixés par les accords de Oslo en 1995 ne sont pas respectés. La Palestine est confrontée à une pénurie qui sanctionne son développement et menace sa population !

Financé pour un montant de 500 000 euros par le Bureau d’aide humanitaire de l’Union européenne (ECHO*), le projet « Eau et hygiène d’urgence dans la région de Ya’bad » vise à améliorer l’accès à l’eau et la situation sanitaire au niveau communal et privé. Dans le cadre de ce projet, CARE a lancé en 2004 une étude pour évaluer la situation de la disponibilité en eau dans larégion de Jénine.

Les résultats de cette étude montrent que les sources d'approvisionnement en eau sont peu disponibles pour les Palestiniens. Selon Philippe Lévêque, Directeur Général de CARE France : "non seulement l'accès à l'eau est difficile pour les palestiniens mais aussi la qualité de l'eau en Cisjordanie est tellement mauvaise qu'elle entraîne de nombreuses maladies liées à l'eau et un taux de mortalité infantile important". De plus, la pénurie d'eau, ajoutée au faible niveau de précipitations, mine fortement le développement de l'agriculture.

Le rapport complet de CARE en Cisjordanie sur la situation en eau et l’impact sur la qualité de vie des ménages palestiniens est disponible en anglais ci-dessous. Le document de synthèse reprenant les principaux résultats de cette étude peut être fourni par mail sur simple demande.

CARE est une association de solidarité internationale qui intervient dans les domaines de l’urgence et du développement. En combattant la discrimination sous toutes ses formes, CARE travaille dans une démarche de développement durable où chaque projet est construit pour se pérenniser et apporter des changements profonds. Microfinance, éducation, lutte contre le Sida, accès à l’eau potable, environnement ou programmes de développement urbain, CARE s’attaque à tous les fronts de la pauvreté auprès de 45 millions de personnes chaque année, dans plus de 70 pays.

Contact presse : Annie Leroy / Philippe Lévêque - CARE France

Tél : 01 53 19 89 89 - Fax : 01 53 19 89 90 - Email : leroy@carefrance.org

* ECHO, le département d'aide humanitaire de l'Union européenne, finance des opérations d'urgence pour les victimes des régions en crise à travers le monde. http://europa.eu.int/comm/echo