18 janvier 2006

Avec un million de victimes par an, le paludisme est la première cause de mortalité en Afrique subsaharienne. Au Cameroun, où CARE et le laboratoire pharmaceutique Sanofi-Aventis se mobilisent contre la maladie, le paludisme cause aujourd’hui 35 à 40% des décès dans les hôpitaux et 50% de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans.

L’initiative de CARE et Sanofi-Aventis vise à développer, depuis janvier 2005, dans le cadre du programme Impact Malaria, une méthodologie de lutte intégrée et participative contre le paludisme pour les populations les plus pauvres. Il s’agit d’un projet pilote d’une durée de deux ans dans la vallée de Lagdo, une province au nord du Cameroun particulièrement affectée par la maladie.

Dans ce contexte, Sanofi-Aventis et CARE se sont donnés pour objectifs de diminuer le nombre de cas de paludisme et d’améliorer les services de traitement du paludisme. Le programme mis en place conjugue activités de prévention et de traitement du paludisme en étroite collaboration avec les communautés locales.

Il s’agit, grâce à ce projet pilote, de développer une méthodologie efficace et peu coûteuse que l’on puisse facilement répliquer ensuite dans le cadre de nouveaux projets de lutte contre le paludisme à une échelle plus importante.

Une étude de base a déjà été réalisée auprès de 3 000 personnes de la zone du projet. Cette première phase a permis de faire le point sur l’impact local du paludisme, sur les connaissances des populations et leurs pratiques en matière de prévention. C’est une étape indispensable pour obtenir un programme adapté à la situation locale qui permettra rapidement aux 50 000 bénéficiaires directs du projet de se prémunir efficacement et durablement contre la maladie.

Pour en savoir plus : Programme Impact Malaria, sur le site Sanofi-Aventis.