05 avril 2006

L’accès à l’eau est un droit reconnu implicitement dans deux déclarations internationales : la Convention de 1946 sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Ce droit est plus explicitement énoncé dans la convention des Droits de l’Enfant de 1989. Enfin, le 26 novembre 2002, le Conseil Economique et Social des Nations Unis a reconnu de manière plus explicite l’accès à l’eau comme étant un droit humain fondamental.

Néanmoins, l’accès à l’eau dans les territoires palestiniens est très restreint entraînant des maladies liées à l’eau et ayant de fortes conséquences sur le développement économique de la région.

Pour consulter l'étude réalisée par CARE sur ce sujet, cliquer ici.