29 juin 2006

Le violent conflit qui sévit au Timor oriental a entrainé une augmentation du nombre des déplacés de 30 000 personnes portant à plus de 75 000 le nombre de personnes déplacées dans le pays.

Les nouvelles personnes déplacées ont établi une quarantaine de camps dans les écoles, les églises et au sein de l’aéroport de Dili, la capitale. CARE apporte une aide au niveau de la gestion des ces camps et organise des séances de sensibilisation aux règles d’hygiène de base tout en leur fournissant des kits d’hygiène.

Les conditions de sécurité actuelles empêchent d’apporter une aide alimentaire massive. Jill Umbach, directrice du bureau de CARE au Timor oriental, précise : « CARE est en train de négocier un plan de sécurité qui nous permettra de distribuer près de 29 tonnes de nourriture supplémentaire, actuellement stockée dans notre entrepôt ».

Au total, CARE a apporté de la nourriture, de l’eau et des kits de première nécessité à 35 000 personnes et viendra en aide à 70 000 autres dès que la sécurité dans le pays facilitera son intervention.

CARE intervient depuis 1994 dans les 13 districts du Timor oriental. Suite aux événements de 1999, CARE a mis en place un programme d’urgence pour la distribution d’eau et de nourriture, et le réaménagement agricole. Depuis 2002, CARE concentre ses efforts dans des projets de développement durable dans les domaines de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement, de la micro-finance, de l’éduction et des droits de l’enfant, de la participation des femmes et de l’autonomisation.