07 juillet 2006

Paris, 7 juillet 2006 - CARE s’alarme de ce que les institutions publiques et les Organisations Non Gouvernementales rencontrent actuellement d’énormes difficultés pour distribuer nourriture et eau aux populations de Gaza, ainsi que pour leur apporter une aide sanitaire et sociale.  

La récente destruction des infrastructures essentielles s'ajoute aux épreuves subies par des milliers de palestiniens, dont la résistance a été durement mise à l’épreuve au cours des six derniers mois, durant lesquels des accès de violence de plus en plus nombreux se sont produits, sur fond de baisse des salaires et de pénurie alimentaire. 

La préoccupation immédiate de CARE est l'impact du manque de carburant et des coupures d'électricité sur l'accès à l'eau, l'élimination des déchets et le maintien des services de santé d'urgence. A plus long terme, CARE s’inquiète du déclin des services publics qui désormais ne peuvent plus faire face aux besoins en termes de services sociaux de base. Une des autres  préoccupations de CARE concerne le traumatisme causé par le conflit sur la population civile, et tout particulièrement sur les enfants. 

CARE invite toutes les parties concernées à :

· Trouver une solution pacifique à la crise actuelle ;

· Assurer l'accès à l’aide humanitaire aux civils palestiniens résidant dans Gaza pour répondre à leurs besoins vitaux.

CARE est une association de solidarité internationale non confessionnelle, apolitique et indépendante. Dans une démarche de développement durable, CARE aide et rend autonomes les plus démunis tout en protégeant leurs droits économiques et sociaux.

Contact presse :        

Annie Leroy –  Directrice de la communication de CARE France

Tel : 01 53 19 89 96 - Mail : leroy@carefrance.org