11 août 2006

Olivier Braunsteffer, Directeur des Programmes de CARE France, lance un appel pour les réfugiés libanais.

Beyrouth, le 11 août 2006 - Olivier Braunsteffer décrit la situation des déplacés au Liban. « C’est très triste. Les déplacés sont partout où ils ont pu se réfugier… les parcs, les écoles, les bâtiments publics, mais aussi les parkings, les caves et les immeubles désaffectés. Hier nous sommes allés dans les montagnes au Nord de Beyrouth. Nous entendions les bombardements qui ont touché le nord du pays. Dans un ancien hôtel abandonné depuis longtemps et tombant en ruines, nous avons rencontré 14 familles installées dans 11 chambres, à 6 ou 7 par chambre. Il y avait notamment là un avocat, une journaliste mais aussi un joueur de l’équipe nationale de football  libanaise. »

Selon notre équipe sur place, les associations locales parviennent à peine à fournir une aide alimentaire. Le problème le plus crucial est celui de l’eau et de l’hygiène. Les produits de première nécessité manquent, ce qui provoque de nombreux cas de dermatoses, de gale, et la présence de poux dans les campements des déplacés… « Le manque d’eau propre est d’autant plus crucial pour les jeunes mamans qui doivent préparer le biberon pour leurs enfants. » poursuit Olivier Braunsteffer.

L’accès aux déplacés est également très problématique, du fait des bombardements, des destructions et du problème de l’essence. « Il faut faire la queue pendant des heures pour en obtenir quelques litres ».

La situation s’aggrave de jour en jour. Des tracts ont été largués sur des quartiers de Beyrouth non encore touchés par les bombardements. Ils annonçaient des bombardements proches et ont entrainé la fuite des habitants venant ainsi grossir le nombre des déplacés.

CARE effectuera dès que possible une première distribution de produits de première nécessité à destination des déplacés. CARE lance un appel au don pour soutenir ses actions au Liban et demande instamment que l’accès aux victimes de ce conflit soit enfin assuré.

CARE est une association de solidarité internationale non confessionnelle, apolitique et indépendante. CARE lutte contre la pauvreté en soutenant des projets d’aide au développement. Les catastrophes et les guerres touchent plus durement les plus pauvres, ce qui augmente inévitablement la pauvreté. Répondre aux situations d’urgence fait partie intégrante de la mission de CARE.

Contacts presse :

Pour joindre Olivier Braunsteffer, contacter Thomas Schwarz – CARE (à Beyrouth)

Tel: + 961 70 90 54 16 ou + 49 (0)1 60 74 59 361

Annie Leroy

–  CARE France

Tel : 01 53 19 89 96 ou 06 77 00 75 30 - Mail : leroy@carefrance.org

 

Pour les dons

 : CARE France – BP 1 – 75019 PARIS