07 décembre 2006

CARE intervient en urgence aux Philippines après le passage de l’ouragan Durian.

Depuis le 30 novembre dernier, CARE intervient aux Philippines pour apporter une aide d'urgence à la suite du passage de l’ouragan Durian. De nombreuses régions sont encore inaccessibles mais on compte déjà plus de 1,6 million de personnes touchées. « Les Philippines ont été frappées par les typhons à plusieurs reprises au cours de ces derniers mois » déclare le Coordinateur Régional de l'aide d'urgence de CARE, Wayne Ulrich, « mais celui-ci est, de loin, le plus terrible ».

Photo : Reuters/Romeo Ranoco, courtesy www.alertnet.org

Initialement apprécié comme un ouragan de catégorie 4,  Durian s’est développé pour presque atteindre le niveau 5, celui de l’ouragan Katrina, au moment où il a touché les Philippines. On compte déjà près de 500 personnes décédées et plus de 600 disparues, la plupart ensevelies par une coulée de boue meurtrière sur les pentes du volcan Mayon, situé 350 km au sud-est de Manille. 85 000 maisons ont été détruites et on estime que l’ouragan a détruit 90 % des récoltes des îles Catanduanes à l’est du pays.

Dimanche, la Présidente des Philippines, Madame Gloria Arroyo, a qualifié la situation de « catastrophe nationale ». CARE fait d’ores et déjà partie du réseau d’associations qui intervient dans les régions les plus touchées, notamment autour du volcan Mayon. En plus des 50 000 euros déjà débloqués pour cette intervention, CARE appelle la communauté internationale à un effort financier indispensable pour venir en aide aux Philippins.

Le cyclone Durian a déjà frappé, mardi 5 décembre, le sud du Vietnam où l’on compte déjà près d’une centaine de morts et nombreuses récoltes et bateaux de pêche détruits. L’équipe de CARE au Vietnam évalue actuellement les besoins des populations touchées.