20 avril 2007

20 Avril, Nairobi

«  La perte et/ou l’appauvrissement des ressources naturelles a des conséquences négatives sur les femmes, qui s’ajoutent à leurs responsabilités et rôles multiples au sein de la famille et de la communauté », déclare Philippe Lévêque, Directeur général de CARE France. « Pourtant, les femmes jouent également un rôle essentiel dans la résolution de ces problèmes et peuvent attirer l’attention de la société sur les préoccupations environnementales. » 

Le rapport Reclaiming Rights and Resources, présente sept études de cas à travers toute l’Afrique, qui se concentrent sur trois ressources environnementales en danger : la terre, les forêts et l’eau. Pour chacun de ces cas, les femmes témoignent de l’impact de la perte ou de l’appauvrissement de ces ressources sur leurs vies et racontent comment elles tentent de répondre à ces problèmes.

En 2004, une ghanéenne, Ama Ntowaa, s’est allongée devant un bulldozer pour empêcher le chef du village, qui avait conclu un marché avec une compagnie d’exploitation forestière, de prendre les bûches de bois de ses terres. Au Niger, « les avocats aux pieds nus » apportent leur soutien aux femmes, en leur garantissant la propriété des terres en cas de divorce et en s’attaquant à la pratique de la réclusion des femmes, conséquence du manque de terres, et au refus des droits de propriété.

"Quand l'environnement rural n'est plus viable, ce sont les femmes qui en pâtissent le plus", explique Wangari Maathai, Prix Nobel de la Paix en 2004 et fondatrice du Green Belt Movement (Mouvement de la Ceinture Verte). "Si nous avions mieux préservé notre environnement, il y aurait moins de luttes aujourd'hui pour la terre, l'eau et les forêts."

C’est seulement depuis que l’on a conscience de l’impact du changement climatique et des graves conséquences qu’il a pour l’humanité, que les problématiques environnementales ne sont plus considérées comme la seule préoccupation des pays riches.  « Les politiques réalisent depuis peu que répondre aux préoccupations environnementales est l’une des conditions essentielles pour lutter contre la pauvreté et parvenir à plus de justice sociale. » déclare Philippe Lévêque.

Pour lire le rapport

Reclaiming Rights and Resources de CARE en anglais, cliquez ici.