20 septembre 2007

Inondations en Afrique : CARE renforce son intervention.

18 septembre 2007

En Ethiopie, en Ouganda, au Ghana et au Mali, CARE répond à l’urgence en coordination avec les organismes gouvernementaux et les ONG présentes dans les zones affectées. Ainsi CARE apporte une aide alimentaire, facilite l'accès à une eau potable, fournit des tentes pour les personnes déplacées et distribue des couvertures, des bâches en plastique, des pots et des casseroles.

En Ethiopie

, CARE concentre ses efforts dans les zones inondées par l'effondrement d'un barrage. Près de   4 500 personnes se retrouvent isolées, encerclées par les eaux. CARE prévoit de venir en aide aux personnes dans la province de l'Amhara, affectées par le débordement des eaux du lac Tana.

En Ouganda

, les inondations obligent les populations ayant récemment quitté les camps de réfugié, à y retourner. « Les personnes les plus affectées par les inondations dans la région du nord-est de l'Ouganda sont les mêmes qui ont subi vingt ans de guerre civile et vécu dans les camps de déplacés pendant plus de   10 ans, » précise Kevin Fitzcharles, directeur de CARE en Ouganda. « Le récent accord de paix entre le gouvernement et les rebelles du LRA (Lords Resistance Army) avait enfin permis aux déplacés de retourner dans leurs villages d’origine. Les conditions sanitaires y sont extrêmement précaires et le taux de mortalité très élevé. Pour ces populations pauvres, c’est un retour à la case départ. » CARE évalue actuellement la meilleure réponse à apporter dans le nord de l’Ouganda : les équipes de CARE situées à Pader et Lira sont saines et sauves mais la ville de Pader est désormais coupée en deux, les routes étant bloquées.

Au Ghana

, les 8 districts de la région nord-est ont été sévèrement affectés par les pluies torrentielles et les inondations qui ont suivi. 5 des 18 districts de la région nord du pays sont aussi très durement touchés, plus de 75 % des récoltes étant endommagées. CARE, déjà présent dans ces 13 districts, va apporter une aide alimentaire dans certains de ces districts.

Au Mali,

trois communautés ont été touchées par les inondations en juillet dernier, résultat des fortes pluies et la crue du fleuve Yamé. Plus de 1 500 personnes avaient étés affectées, environ 404 maisons avaient été partiellement ou totalement détruites et 5 ponts s’étaient effondrés. En réponse à l’urgence, CARE a distribué 12 tonnes de céréales et également fourni des équipements ménagers de base, tels que des tentes et des lampes. CARE évalue actuellement l’impact des inondations sur les moissons et sur les récoltes dans le pays.