18 octobre 2007

CARE s’associe à l’Initiative Nationale pour le Développement Humain et ouvre un bureau d’intervention au Maroc

L’

(l’INDH) lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 18 mai 2005 a pour objectif de combler le retard du Maroc dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. L’INDH - qui vise au renforcement de l’action de l’Etat, des collectivités locales et la structuration des capacités de toutes les composantes de la société civile - a retenu trois principaux axes d’intervention : l’accès aux services de base pour tous (santé, éducation, culture, services urbains, transports…), la promotion des activités génératrices de revenus et l’aide aux personnes les plus vulnérables. Elle est réalisée à travers un partenariat entre l’Etat, les collectivités locales et les organismes internationaux

.

CARE a choisi de s’associer à cette initiative et vient d’ouvrir un bureau au Maroc

. « Pour CARE, la décision d’initier une programmation au Maroc constitue un défi réel. Parce que ce pays est une terre de contrastes saisissants à la fois au niveau culturel, économique et social, CARE sera confronté à deux principales difficultés. D’une part, identifier et apporter les expertises précises dont le Maroc a besoin aujourd’hui, et qui sont différentes de celles des pays en voie de développement. D’autre part, inventer et développer des partenariats qui prennent en compte les remarquables compétences locales et aussi leur faiblesse, et qui apportent une réponse à la pauvreté et la vulnérabilité d’une grande partie de la   population », précise Philippe Lévêque, Directeur de CARE France, à l’occasion de la visite du Président de la République au Maroc.

Les axes d’intervention identifiés par CARE au terme de plusieurs missions exploratoires sont la lutte contre la pauvreté, la scolarisation, l’accès aux services de bases et la lutte contre le SIDA

. « Tous les projets de CARE s’inscriront dans la perspective de l’INDH voulue par le Roi. Nous sommes heureux d’avoir les soutiens du Ministère de l’Intérieur et du Ministère des Affaires Etrangères au Maroc pour notre action », précise Bruno Méric, Directeur de CARE au Maroc.

Un premier projet d’accès à l’eau, cofinancé par le Syndicat des Eaux d’Ile de France et l’Agence de Développement de l’Oriental, a débuté au printemps 2007 dans la région d’Oujda. Ce projet bénéficiera à une partie de la population de la Vallée de Séfrou, dans la commune d’Aïn Sfa, disposant jusqu’alors d’une seule et unique source en eau potable.

CARE vient de finaliser les premiers accords avec le Gouverneur de l’INDH pour l’assistance à la définition de la stratégie INDH des collectivités locales et le renforcement des capacités de la société civile.