14 février 2008

Dans la Roumanie de Ceaucescu, le mot d’ordre était : faites des enfants, l’État s’en chargera ! On connaît la suite… Malheureusement, ces comportements hérités du passé font des ravages encore aujourd’hui. Pour remédier à cette situation, CARE, à travers son programme SERA (Solidarité Enfants Roumains Abandonnés) préconise la prévention. Dans bon nombre de régions, les jeunes femmes ignorent les moyens de contraception et abandonnent les bébés qu’elles mettent au monde et ne peuvent pas élever en raison de leur trop grande pauvreté. Dans plusieurs départements (Botosani, Bacau, Constanta, Tulcea et Vaslui) CARE-SERA a donc entrepris une vaste campagne d’information. En complément des services de planning familial mis en place dans les grandes villes par les autorités, des équipes itinérantes rémunérées par CARE-SERA (une assistante sociale et une infirmière) sillonnent les campagnes et informent les femmes sur les différents moyens de contraception. Commencé il y a cinq ans, ce programme donne déjà de bons résultats : dans les 16 départements où il est déjà mis en place, le nombre d’abandons a été divisé par deux et les services itinérants ont été repris par les autorités locales. Une action qui se poursuit pour parvenir à toucher le plus grand nombre de jeunes femmes.