15 juillet 2008

La situation au Soudan est devenue très difficile depuis la mise en accusation du Président Omar el-Béchir par la Cour Pénale Internationale (CPI). Les tensions sont de plus en plus fortes dans le pays et plus particulièrement au Darfour. CARE craint de ne plus pouvoir assurer l’approvisionnement en services de base (nourriture et matériel de première nécessité) aux 1 144 133 personnes auxquelles l’organisation vient en aide.

CARE appelle toutes les parties et tous les Soudanais à respecter la nature indépendante et humanitaire de son travail, ainsi que celui des autres organisations humanitaires, et de faire en sorte que CARE puisse se rendre auprès des personnes dans le besoin. De même, CARE appelle toutes les parties du Soudan à continuer de travailler pour rétablir la paix et en finir avec le conflit.

CARE a temporairement suspendu tout mouvement de personnel sur les sites du programme à Khartoum et au Darfour. Le programme que CARE mène au Darfour a toujours tenu compte des difficultés potentielles et des dispositifs sont en place permettant d’assurer les services essentiels sur le court terme. Cependant, la situation au Darfour, et plus spécialement dans les camps, va vite se détériorer à moins que les agences humanitaires puissent s’y rendre sans contraintes.

CARE travaille au Soudan depuis 1979 et au Darfour depuis 2004, au moment où le conflit força des millions de personnes à quitter leurs maisons. CARE fournit les services vitaux à plus de 500 000 personnes dans les camps de la région du Darfour.