29 décembre 2008

CARE apporte une aide d’urgence à Gaza et renouvelle son appel pour mettre fin aux souffrances de la population

© REUTERS/NIKOLA SOLIC - www.alertnet.org

CARE distribue des médicaments et de l’équipement médical aux hôpitaux de Gaza mais s’inquiète de l’épuisement des stocks disponibles sur place. Pour pallier ce manque, CARE cherche à faire livrer rapidement des approvisionnements de l’extérieur – et réclame un cessez-le-feu afin de prévenir une catastrophe humanitaire de plus grande échelle.

CARE a déjà distribué en urgence des fournitures médicales à l’hôpital Al Ahli Arab, ainsi qu’à l’hôpital et aux postes d’ambulances de la Palestinian Red Crescent Society. Présent depuis 1948 à Gaza, CARE a été en mesure d’entreprendre ces distributions aux structures de santé quelques heures à peine après les premiers bombardements.

Le personnel médical se dit dépassé par l’ampleur et la nature des blessures des victimes qui engorgent les hôpitaux. CARE cherche à se procurer un maximum de médicaments et de fournitures au niveau local – et s’efforce d’obtenir les autorisations auprès des autorités israéliennes pour permettre des approvisionnements supplémentaires indispensables.

La bande de Gaza est bloquée depuis 19 mois et, au cours des deux derniers mois, l’accès à l’aide humanitaire a été réduit au point que même les besoins essentiels ne sont pas comblés – tant au niveau de la nourriture, des médicaments que du soutien nécessaire au maintien des infrastructures civiles (santé, eau, installations sanitaires…)

Les familles sont confinées dans leurs maisons, les enfants terrorisés par les bombardements. Il y a pénurie de blé et de farine. Les livraisons de combustibles à Gaza sont depuis plusieurs mois irrégulières et insuffisantes. Les gens s’estiment chanceux d’être alimentés en électricité six heures par jour, les hôpitaux fonctionnent à l’aide de générateurs et doivent réduire les services pour économiser l’énergie, et les systèmes de distribution d’eau et d’assainissement ne fonctionnent que partiellement.

« Les gens n’ont nulle part où aller et nulle part où se cacher. Ils souffrent déjà de la pénurie alimentaire et de l’effondrement des infrastructures de base. CARE demande à toutes les parties de ne pas augmenter leurs souffrances. Cessez les combats et donnez le plein accès aux agences humanitaires non partisanes pour leur venir en aide », a déclaré Martha Myers, directrice de CARE à Gaza et en Cisjordanie.

Contact presse:

Melanie Brooks – Coordinatrice Média de CARE International

Tel +41.22.795.1024 - Portable +41.795.903.047
E-mail brooks@careinternational.org

CARE est présent en Cisjordanie et à Gaza depuis 1948 et mène des programmes de santé reproductive et publique, d’habilitation des femmes, de développement démocratique, de formation en leadership, de développement communautaire, de conservation et de développement de la pêche, de la société civile, de renforcement des capacités.