25 septembre 2009

Changement climatique : la sécheresse, un phénomène de plus en plus fréquent en Éthiopie.

© CARE

Zahra Roble vit dans le village de Kalabaydh dans la zone Shinile de Somalie en Éthiopie. À 30 ans, elle a 10 enfants. Elle était auparavant gardienne de troupeau.

Elle raconte que cette année, les pluies de Dera, de mars à mai, n’ont pas été suffisantes. Sa famille doit faire face à la sécheresse. Il lui semble que la température devient de plus en plus chaude chaque jour et remarque que les pluies de Karan, de juillet à septembre, n’étaient pas non plus au rendez-vous.

« Tout le village a peur que cette saison de sécheresse soit pire que celle de l’année dernière », déclare-t-elle. « Pour le moment, nous ne pensons pas migrer car tout est sec aux alentours, à moins que nous nous décidions à partir en dehors de nos terres ce qui signifie que nous devrions sortir du pays pour aller en Somalie ou à Djibouti. Ce serait très dur ».

«A cause du changement climatique, nous devons effectuer des changements dans notre mode de vie notamment concernant notre alimentation. Je n'ai plus les moyens pour acheter du lait ou de la viande. Maintenant, je nourris mes enfants avec des injeras (crêpes) et du thé noir. J’espère qu’ils ne seront pas dénutris avant l’arrivée des pluies. »

Cette histoire de Zahra est extraite d’une vidéo de Save the Children et CARE en Éthiopie intitulée « Pas le temps de récupérer. Le défi des communautés gardiennes de troupeaux des somaliens et des tribus Borana : s’adapter au changement climatique ». La vidéo intégrale sera disponible en octobre sur www.careclimatechange.org.