11 décembre 2009

Copenhague / CARE à propos du sommet de l’UE à Bruxelles : des vieux sous dans des pots neufs ?

© Evelyn Hockstein

« CARE exprime sa déception devant le plan de financement avancé ce jour par l’Union Européenne (UE). En effet, l’investissement à court terme proposé n’est ni nouveau ni complémentaire à l’aide déjà en place pour le développement. Nous avions grand espoir que l’UE mènerait les débats à Copenhague. En fait, tout ce que nous voyons pour l’instant est un agglomérat de fonds anciens et nouveaux, sans clarté aucune quant à l’origine de ces fonds », affirme Sharon Moynihan, spécialiste politique de CARE sur l’UE. « Il y a un manque de transparence et nous craignons que cet argent soit pris directement dans le budget de la solidarité. Il n’est pas juste de prendre l’argent prévu pour les écoles et les hôpitaux des pays pauvres pour payer la facture climatique, dont les pays européens sont en grande part responsables. »

Aujourd’hui l’UE s’est engagée à investir 7,2 milliards d’Euros pour financer la lutte contre le changement climatique sur le court terme. « Ce sur quoi l’UE s’est engagée aujourd’hui ne s’applique que sur le court terme. Ceci ne doit toutefois pas être considéré comme un succès. CARE souhaite qu’un montant concret soit alloué par l’UE pour lutter contre le changement climatique à long terme. Ce financement sur le long terme doit faire partie de l’accord de Copenhague », ajoute Sharon Moynihan.

CARE travaille avec les populations vulnérables dans le monde entier. « Notre plus grande préoccupation est que le financement de la lutte contre le changement climatique parvienne à ceux qui en ont le plus besoin. A l’heure où un accord sur le changement climatique est en train d’être décidé ici à Copenhague, les dirigeants du monde doivent penser en priorité aux populations vulnérables et aux plus démunis », conclut Sharon Moynihan.

Contacts presse :

Alexandra Banget-Mossaz (Paris)

+33 1 53 19 89 92, banget-mossaz@carefrance.org

Marie Sisse Brown (Copenhague)

+45 53 72 72 40, sbrown@care.dk

Sandra Bulling (Copenhague)

+ 45 53 11 26 44, bulling@care.de

> Télécharger le communiqué de presse