15 décembre 2009

1989-2009 / 20 ans après : l’abandon des enfants en Roumanie continue.

© Thomas Coëx/AFP

Vingt ans ont passé depuis la Révolution de 1989, symbole de la chute du Conducator Nicolae Ceausescu. La Roumanie a certes évolué positivement : d’une part elle est devenue une démocratie, d’autre part elle est entrée dans l’Union Européenne le 1er janvier 2007. Pourtant, force est de constater que l’empreinte laissée par la politique pro-nataliste de Ceausescu est toujours aussi forte.

Environ 10 000 enfants sont encore abandonnés en Roumanie chaque année, presqu’en autant qu’il y a vingt ans. L’ordonnance de 1970, qui organisait la « prise en charge » des enfants par l’Etat, est restée en vigueur jusqu’en 1997. 12 années n’ont donc pas suffi à changer les mentalités concernant l’abandon.

Toutefois, les conditions de vie dans les orphelinats se sont considérablement améliorées, notamment grâce au travail des associations, en collaboration avec les autorités roumaines. SERA, le partenaire de CARE en Roumanie, agit depuis 1990 en faveur des enfants roumains abandonnés et a largement contribué à cette évolution positive.

Mais si la prise en charge des enfants abandonnés s’est considérablement améliorée, la situation des handicapés, qu’ils soient enfants ou adultes, reste critique. Les associations de protection de l’enfance ont tiré la sonnette d’alarme en début d’année pour attirer l’attention du Comité des Nations Unies  pour les Droits de l’Enfant sur les graves manquements dans la prise en charge des enfants handicapés.

Quant aux adultes handicapés, ils sont les grands laissés pour compte de ces 50 dernières années, peu a été fait pour améliorer leurs conditions matérielles. Ils restent aujourd’hui complètement abandonnés, dans des conditions matérielles souvent tout juste correctes et sans la prise en charge qui serait nécessaire à leur état. C’est le grand défi, avec le changement de mentalités pour endiguer le flux des abandons, dans les années à venir.

Vous trouverez ci-joint un dossier complet rappelant l’historique des abandons d’enfants en Roumanie, résumant la situation aujourd’hui et la réponse que SERA apporte depuis 1990.

Pour obtenir les photos du dossier de presse et pour toute autre information, merci de contacter :

Alexandra Banget-Mossaz

+33 (0)1 53 19 89 92

banget-mossaz@carefrance.org

Annie Leroy

+33 (0)1 53 19 89 89

leroy@carefrance.org

SERA (Solidarités Enfants Roumains Abandonnés), qui est un programme de CARE depuis 2003, travaille en Roumanie depuis 1990 sur les questions de protection de l’enfance en difficulté. L’objectif de SERA est de mettre fin à cette situation intolérable par trois moyens : la prévention de l’abandon, la « désinstitutionalisation » des enfants abandonnés et l’humanisation des conditions de vie des enfants tant qu’ils sont dans les orphelinats.

> Télécharger le communiqué de presse
> Télécharger le dossier de presse