13 avril 2010

Trois mois après le séisme : les Haïtiens reconstruisent leur avenir. CARE Haïti publie son rapport de synthèse sur les interventions d’urgence.

Trois mois après le tremblement de terre qui a changé Haïti à jamais, les survivants ont pris leur avenir en mains. Les rues sont bondées de “tap-taps” – minibus très colorés – transportant du matériel de construction. Les habitants des camps provisoires ont élu des comités qui représentent l’autorité dans les camps et les points de contacts auprès des agences humanitaires. Pendant que les Haïtiens s’attèlent à la dure tâche de reconstruction, CARE Haïti et la communauté humanitaire s’assurent qu’ils aient à leur disposition les outils et l’expertise nécessaires pour construire un Haïti plus fort, plus sûr.

L’équipe de CARE Haïti a plus que doublé depuis le séisme, passant de 133 à plus de 300 personnes essentiellement recrutées localement, ainsi que 5 expatriés français. Elle continue de s’agrandir afin de pouvoir mieux répondre aux besoins. “ 310 000 personnes ont bénéficié de l’aide de CARE à ce jour,” précise Sophie Perez, française et directrice de CARE Haïti. “Même quand nous distribuons des produits de première nécessité comme la nourriture ou des abris, nous nous assurons de le faire en partenariat avec les communautés que nous aidons. C’est ainsi qu’elles peuvent s’organiser et renforcer leurs capacités afin d’apporter elles-mêmes des améliorations à leurs conditions de vie.”

CARE Haïti a établi un plan d’actions sur 5 ans, pour soutenir les familles et les communautés dans cette reconstruction car ce sont elles qui sont les plus à même de déterminer leurs besoins et doivent ainsi être habilitées à faire leur propre choix et à avoir le contrôle de leur avenir.

La priorité aujourd’hui est de s’assurer que les survivants aient un abri sûr en prévision de la saison pluvieuse et cyclonique. En collaboration avec le gouvernement Haïtien et la communauté humanitaire, CARE Haïti aide les familles déplacées dans leurs décisions. Les options qui s’offrent à elles sont de retourner dans leurs maisons si elles ont été certifiées par les spécialistes de la sécurité; d’habiter dans des abris provisoires dans leurs quartiers d’origine ; de vivre dans des familles d’accueil ou encore de rester dans des camps provisoires ou de se déplacer dans des sites identifiés par le gouvernement.

CARE Haïti veut apporter des solutions novatrices aux Haïtiens en distribuant des abris facile à monter qui protègent contre les éléments comme la pluie ou le vent ; des kits pour réparer ou renforcer les abris existants ou les constructions endommagées ; et en menant de vastes campagnes d’information sur les techniques de constructions sûres.

« Les Haïtiens prendront les décisions qui s’imposent sur la manière de reconstruire leur avenir. CARE est à leur côté pour leur apporter tout le soutien dont ils ont besoin », conclut Sophie Perez.

 

Vous trouverez ci-joint le rapport de CARE « 

Aller de l’avant : Haïti trois mois après le tremblement de terre ». Des entretiens peuvent être organisés avec l’équipe francophone de CARE Haïti.

 

Contact presse :

Alexandra Banget-Mossaz

01 53 19 89 92 / 06 78 30 99 36

banget-mossaz@carefrance.org

> Télécharger l'intégralité du communiqué de presse