04 août 2010

Urgence au Pakistan : CARE vient en aide aux victimes des inondations.

Selon les dernières estimations, les inondations au Pakistan ont coûté la vie à 1 500 personnes et entraîné le déplacement de 2 à 3 millions de personnes. Un bilan qui pourrait s’alourdir dans les prochains jours du fait des difficultés d’accès aux zones sinistrées et des crues se déplaçant vers le sud, dans la Province de Sindh. Déjà présent au Pakistan, CARE a pu rapidement déployer ses équipes pour répondre à l’urgence notamment dans la vallée de Swat, dans les villes de Charsadda, Peshawar Rajanpur, et dans les districts les plus touchés du Balûchistan. Ainsi CARE a mis en place des cliniques mobiles, achemine des biens de première nécessité et dispense les bonnes pratiques d’hygiène aux rescapés dans les camps mobiles.

Des centaines de personnes sinistrées ont été évacuées par les hélicoptères de l’armée au cours d’une opération massive de sauvetage. « Les survivants ont besoin d’abris, de tentes et de soins médicaux pour pallier le risque de contamination par les eaux usées. CARE concentre avant tout son action sur ces besoins », rapporte Waleed Rauf, directeur de CARE Pakistan.

Un convoi de 11 camions, comprenant des tentes, des châles, des moustiquaires, des tapis de sol en plastique, des tablettes de purification d’eau, des trousses d’hygiène et des ustensiles de cuisine, a déjà été expédié dans le district de Swat. Dans les prochaines 24 heures, CARE acheminera 500 abris supplémentaires et des biens de première nécessité à destination des districts de Nowshera et Charsadda. Les distributions bénéficieront à plus de 5 000 personnes.

Avec ses partenaires locaux, CARE a mis en place huit unités mobiles de soins dans la vallée de Swat et quatre unités de premiers soins (BHU) déjà opérationnelles à Behrain, Tirat, Mayedmn et Chail. Ces structures seront opérationnelles pendant au moins quatre mois.
Le reflux des eaux de crue, les abris surpeuplés et l’accès limité aux points d’eau potable et d’assainissement augmentent le risque d’épidémie. « CARE a pour l’instant mis en place des services de santé primaire. Plus de 3 000 blessés ont été soignés dans les unités mobiles et les unités de premiers soins. CARE contribue également à sensibiliser la population aux risques sanitaires en organisant des sessions santé et hygiène dans les camps mobiles » précise Waleed Rauf.


CARE a rétabli ses opérations au Pakistan en juin 2005, après une parenthèse de plus de 25 ans. CARE concentre son action sur les questions de discrimination sexuelle et de renforcement de capacités des organisations locales pakistanaises, afin d’étendre l’accès à l’éducation, augmenter les moyens de subsistance, et améliorer la santé maternelle et infantile. Auparavant, CARE était également intervenu en urgence au Pakistan, notamment pour le cyclone Yemyin en 2007 et le tremblement de terre en 2005.

Des membres de CARE Pakistan sont disponibles pour des interviews. N’hésitez pas à nous contacter pour être mis en relation avec notre équipe sur place.

Contact presse :

Alexandra Banget-Mossaz

Tél : 01 53 19 89 92

Email : banget-mossaz@carefrance.org

> Télécharger le communiqué