08 octobre 2010

Les femmes enceintes et les enfants : premières victimes des inondations au Pakistan.

© Thomas Schwarz / CARE

Sur près de 20 millions de personnes touchées par les inondations au Pakistan, environ 85 % sont des femmes et des enfants, et environ 500 000 sont des femmes enceintes.


Dans les régions inondées, de nombreuses femmes enceintes vivent toujours dans le dénuement le plus total. Les crues ont endommagé ou détruit plus de 200 hôpitaux et cliniques, et dans certaines zones, les doctoresses et le personnel en place ne sont pas en mesure d’intervenir auprès des femmes enceintes. Avec un accès aux soins de santé limité ou inexistant, les femmes courent un plus grand risque de complications et de décès liés à la grossesse et à l’accouchement.

Les jeunes mamans doivent pouvoir allaiter leurs bébés et leur apporter ainsi la meilleure alimentation possible. Elles ont donc besoin impérativement d’eau potable et de complément alimentaires. Afin d’y contribuer, CARE distribue des tablettes de purification d’eau qui permettent de fournir de l’eau salubre aux femmes enceintes et aux enfants qui sont particulièrement sensibles aux maladies transmises par l’eau comme la diarrhée.
Les équipes sanitaires mobiles de CARE fournissent les soins de santé primaires et anténataux aux femmes enceintes dans les provinces de Khyber Pakhtunkhwa, du Sud Punjab et de Sind.
Les femmes enceintes sont également vaccinées contre le tétanos et des accoucheuses traditionnelles sont formées aux pratiques d’accouchement sans risque dispensant ainsi tous les soins nécessaires aux femmes et aux jeunes filles hébergées dans les camps.

Soutenez nos actions, faites un don en faveur de nos interventions d’urgence.

Légende photo : Balquis, jeune femme enceinte de 20 ans, vivant dans un des camps installé par CARE.