28 janvier 2011

Réduire l’impact des catastrophes sismiques et volcaniques au Nicaragua où CARE travaille, avec le soutien de Taïwan et de l’Union Européenne.

La République de Chine (Taïwan) s’engage à cofinancer un programme au Nicaragua qui vise la réduction de la vulnérabilité de la population face aux menaces sismiques et volcaniques. Très sensible à cette cause, car également exposée à des menaces multiples (séismes, typhons, éruptions volcaniques), Taïwan s’engage à hauteur de plus de 105 000 €, qui viennent s’ajouter au financement apporté par l’Office d’Aide Humanitaire d’Urgence de l’Union Européenne (ECHO), pour ce programme mis en œuvre par CARE.
Ce projet a pour objectif de limiter les risques pour les 40 000 habitants de l’une des zones les plus exposées de l’Amérique centrale, menacée par une éventuelle éruption du Volcan Masaya.

Il permettra de préparer les communautés à la possible catastrophe, notamment par la mise en place de systèmes de mesure de l’activité sismique, d’alerte précoce, tels que la création d’un réseau de radios, ou la mise en place de routes d’évacuation. La formation de brigades d’intervention, la sensibilisation des autorités locales et des populations, en particulier des femmes et des enfants, est aussi essentielle pour garantir l’efficacité du dispositif. Ces activités ont commencé en octobre 2010 et prendront fin en décembre 2011.

La cérémonie de signature de convention et de la remise du chèque a lieu ce vendredi 28 janvier à 11h au bureau de la Représentation de Taïwan, en présence de l’Ambassadeur M. Michel Ching-long Lu, de M. Daniel Thierry, administrateur et directeur général de GT Finance et Vice-président trésorier de CARE France, et de M. Philippe Lévêque, directeur général de CARE France.
Seront également présentes Mme. Tania Molina Blandon, chargée d'affaires a.i. de l’ambassade du Nicaragua et Mme. Isabelle ARKER, chef d'administration de la délégation de l’Union Européenne.

Dans un contexte où le nombre de catastrophes naturelles ne cesse de croître, 950 catastrophes répertoriées en 2010 contre 900 en 2009*, il n’est plus à démontrer l’importance des initiatives de réduction de risques de catastrophes comme celle-ci.
* http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201044547068.htm?xtor=RSS-2059

Contact :
Stéphanie Ah Tchou (CARE France) 01 53 19 87 66 - ahtchou@carefrance.org

> En savoir plus sur le projet de réduction de la vulnérabilité de la population face aux menaces sismico volcaniques au Nicaragua
> Télécharger le communiqué de presse