14 mars 2011
AFP

Vendredi dernier, un séisme d’une force exceptionnelle a provoqué un tsunami qui a causé des dégâts majeurs dans le pays. Le bilan qui s’alourdit d’heure en heure est déjà terrible et fait état d'au moins 1 600 morts mais les autorités s'attendent à au moins 10 000 morts. (source: AFP). Les dégâts matériels sont également immenses et des milliers de personnes se retrouvent désœuvrées et sans abris.

« Tout le monde est sous le choc ici. Le Japon est bien préparé mais une catastrophe de cette ampleur nous dépasse. Alors que la menace nucléaire est la préoccupation majeure des médias, les survivants du séïsme et du tsunami ont besoin d’eau potable, de nourriture, de couvertures, d’essence et de matériel médical. » témoigne Katsuhiko Takeda, directeur de CARE au Japon.

CARE est présent au Japon depuis 1987 via un bureau à Tokyo, mais ne mène pas traditionnellement d’action d’urgence, ni de développement au Japon.

« Nous allons identifier des partenaires locaux pour tenter de leur apporter l’aide dont ils auront besoin, mais il est très difficile d’avoir les autorisations de se rendre dans la zone atteinte, et en outre nous avons des problèmes pour trouver de l’essence dans Tokyo » poursuit Katsuhiko Takeda.

Pour en savoir davantage, vous pouvez visiter les sites de CARE Japon : http://www.careintjp.org/ (site en japonais) ou http://www.careintjp.org/en/index.html. (site en anglais)

CARE France soutiendra CARE Japon et ses partenaires lorsque les besoins et surtout les modalités d’intervention auront pu être définis.