17 mars 2011

Urgence Japon: les dernières nouvelles de nos équipes de Tokyo

REUTERS / Yuriko Nakao

Suite au séisme et au tsunami ayant durement frappé le Japon, vendredi 11 mars 2011, plus de 550 000 personnes vivent actuellement dans des abris temporaires. 1,4 million de foyers sont toujours sans eau et l’approvisionnement en nourriture et essence devient extrêmement compliqué. La détérioration des infrastructures de transport ainsi que des conditions météorologiques qui se dégradent rendent la situation chaque jour plus difficile.

La plupart des équipes qui viennent à leur secours sont des membres des Forces Japonaises d'Autodéfense, des volontaires de la Croix-Rouge japonaise ou encore des équipes locales de recherches et de secours. Certains humanitaires internationaux se sont rendus sur place pour apporter une aide spécialisée, mais la réponse à cette crise est avant tout nationale.  Le Japon est en effet bien préparé et organisé pour répondre à ce type de catastrophe et coordonne les actions d’aide aux victimes et aux déplacés dans les zones affectées. L’un des problèmes majeurs auquel sont confrontés les secours, est la difficulté d’atteindre les zones d’intervention.  La menace nucléaire et les répliques sismiques incessantes ralentissent toutes les opérations. Ainsi, de nombreuses personnes attendent toujours de l’aide. 

Le bureau CARE à Tokyo, composé de 9 personnes, ne mène traditionnellement pas d’action d’urgence, ni de développement au Japon. Néanmoins, l’équipe contribue à la solidarité nationale, en acheminant en ce moment des produits d’hygiène, de l’eau, des masques, des biscuits, des fruits et des portions de riz à environ 900 déplacés qui ont trouvé refuge dans une école de Ishinomaki City. A ce stade et au regard des compétences des autorités nationales, l’intervention de CARE reste limitée et aucun appel à don n’est pour l’instant lancé par CARE France.

Philippe Lévêque, Directeur général de CARE France, au nom du réseau CARE, tient à renouveler son soutien aux populations affectées par ces terribles évènements et n’exclut pas la possibilité d’envoyer une équipe en renfort pour soutenir les actions de CARE Japon. «  Nous sommes en contact quotidien avec nos collègues de Tokyo pour évaluer l’évolution de la situation et des besoins. »

Vous pouvez visiter le site de CARE Japon : http://www.careintjp.org/ (site en japonais)