15 avril 2011

La Présidente de CARE France Arielle de Rothschild, a défendu jeudi 6 avril auprès de Nicolas Sarkozy la mise en place d’une taxe sur les transactions financières.

Les représentants d’une vingtaine d’ONGs, dont CARE France, ont été reçus jeudi 6 avril au soir à l’Elysée par le Président Nicolas Sarkozy lors d’une réunion de concertation. Les thèmes majeurs du G8 et du G20, sous présidence française, y ont été abordés.

La Présidente de CARE France, Arielle de Rothschild, a plaidé aux côtés d’Oxfam et de Coalition + pour la mise en place d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF).
En effet, une taxe de 0,05% sur les transactions financières générerait 20 milliards d’euro par an en France (soit 220 milliards d’euro au niveau européen) pour lutter contre la pauvreté, les maladies et financer l’adaptation au changement climatique.

Plusieurs fois déjà, le Président Nicolas Sarkozy a jugé la TTF « morale, utile et efficace », en rappelant qu’une taxe « n’est plus un choix, elle est incontournable ».

CARE France, ainsi que de nombreuses ONGs, lui ont donc demandé d’adopter des mesures concrètes :
- sous impulsion française, la mise en place dès que possible de la TTF par des pays pionniers ;
- la mise en place dès 2011 d’une TTF au niveau national (la Grande-Bretagne applique déjà une taxe similaire depuis 1986, et l’Allemagne l’a incluse dans son budget en 2012) ;
- la promotion par la France d’une TTF à l’échelle de l’Union Européenne ou au sein des pays de la zone Euro.

En réponse à ces demandes, Nicolas Sarkozy a affirmé jeudi dernier que le projet de taxe était bien à l’ordre du jour en France. Il s’est engagé à ce qu’il y ait d’ici la fin de l’année trois ou quatre pays qui passent à l’action.
Le Président a même estimé que c’est sous la pression de l’opinion publique que le sujet avancerait : une bonne raison pour continuer à se mobiliser en France et à l’étranger !

> Pour soutenir la mise en place de cette taxe sur les transactions financières CARE France a rejoint la campagne "Robin des Bois" auprès d’Oxfam, Aides et ATTAC, initiateurs de la campagne. Vous aussi, soutenez le mouvement et signez la pétition : http://www.taxerobindesbois.org/