11 mai 2011

Lutte contre le choléra en Haïti : point sur les interventions de CARE.

© Evelyn Hockstein /CARE

Lorsque six villages du département d’Artibonite, au nord d’Haïti, ont fait état d’une épidémie de diarrhée et de vomissements à la fin du mois d’octobre 2010, les autorités nationales et les associations humanitaires ont redouté le pire. Et en effet, les résultats des tests effectués ont confirmé que Haïti était touchée par le choléra alors même que le pays se démenait encore pour se reconstruire après le séisme qui a complètement détruit le pays quelques dix mois plus tôt. Cette deuxième urgence en moins d’un an a décuplé les capacités de l’ensemble des acteurs humanitaires sur le terrain. Mais elle a surtout rajouté un poids sur les épaules des haïtiens, qui luttent au quotidien pour rester en bonne santé et en sécurité dans des circonstances particulièrement difficiles.

CARE a répondu instantanément à l’épidémie de choléra. A Léogâne et Carrefour, zones touchées par le séisme, l’association a multiplié les services d’eau et d’assainissement dans les camps et les communautés. Mais les besoins sont d’autant plus élevés dans les zones rurales reculées du pays. CARE a donc concentré sa réponse à l’épidémie sur 3 départements dans lesquels elle avait déjà des projets : l’Artibonite, le Nord-Ouest et la Grande Anse, en organisant des formations aux techniques d’hygiène, des campagnes d’information et la fourniture de services d’eau et d’assainissement venant compléter les interventions des autres intervenants.


Séance de sansibilisation aux bonnes pratiques d'hygiène dans une école

CONTEXTE

CARE est présente en Haïti depuis 1954 et mène de nombreux projets pour permettre aux communautés locales d’améliorer leur qualité de vie. La santé, l’éducation, la sécurité alimentaire et la gouvernance sont les principaux domaines de prédilection de CARE, ainsi que l’aide d’urgence faisant suite aux ouragans et inondations récurrents dans le pays. CARE a étendu son champ d’action aux abris et à l’eau, l’assainissement et l’hygiène depuis le séisme dévastateur de janvier 2010 et travaille actuellement dans 3 départements du pays, dans le but de fournir un soutien global aux communautés qui font désormais face à l’épidémie de choléra.

LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA, EN CHIFFRES

Le travail de CARE en Haïti se traduit, entre autres, par les actions suivantes :
- Pour les aider à maintenir les pratiques d’hygiène rigoureuses permettant d’éviter le choléra, CARE a distribué 41 000 kits d’hygiène, contenant un seau, un jerrycan pour stocker de l’eau potable, 10 savonnettes et 10 boîtes d’Aquatabs©.

- La sensibilisation porte-à-porte de 526 000 personnes via des agents sanitaires bénévoles ainsi que des stations de radio qui communiquent sur la nature, les moyens de transmission et les méthodes de prévention de la maladie. On estime à 40% le taux d’analphabétisme des adultes en Haïti; les annonces radio, évènements et dépliants illustrés jouent par conséquent un rôle crucial de sensibilisation de la population.

- En collaboration avec le Ministère Haïtien de la santé, CARE a fourni à 22 centres et unités de traitement du choléra des latrines, de l’eau et des installations sanitaires. En effet, le choléra étant une maladie fortement contagieuse, nécessite une isolation totale ainsi que des pratiques rigoureuses d’hygiène et de désinfection.

- La mise en place de 96 Points de Réhydratation Orale dans les zones rurales reculées, qui comportent de l’eau potable et un stock de solutions de réhydratation orale qui peuvent être distribués comme une solution de premier secours aux personnes affectées par le choléra.

> Lire le détails de nos actions