17 mai 2011

La réponse de CARE à l’insécurité alimentaire dans la Corne de l’Afrique.

© Evelyn Hockstein / CARE

Les pays de la Corne de l’Afrique sont victimes d’un phénomène d’insécurité alimentaire récurrent. Près de huit millions de personnes à Djibouti, en Ethiopie, au Kenya et en Somalie souffrent aujourd’hui de la sécheresse, aggravée dans certains cas, par des conflits.
CARE présent en Ethiopie, en Somalie et au Kenya, apporte une aide d’urgence aux populations.

> Ethiopie
CARE Ethiopie répond actuellement à l’urgence causée par la sécheresse et l’insécurité alimentaire dans les régions d’Afar et d’Oromia, les zones les plus touchées du pays.
Les interventions humanitaires actuelles portent sur :
- l’aide alimentaire ;
- l’eau et l’assainissement, comme l’acheminement de l’eau par camion, la distribution des produits chimiques nécessaires au traitement de l’eau et la réhabilitation des points d’eau ;
- la sensibilisation à l’hygiène ;
- l’aide au bétail, comme l’alimentation des animaux, le renforcement des capacités locales et la sensibilisation.
CARE Ethiopie est venue en aide jusqu’à maintenant à plus de 125 000 personnes et étend actuellement son intervention pour répondre aux besoins vitaux en termes de nutrition et de protection des moyens de subsistance.

> Somalie (Puntland et Somaliland)
CARE a répondu à la sécheresse actuelle à Puntland et Somaliland par la réhabilitation des différents outils de collecte de l’eau, comme les bacs à eau ou les puits peu profonds ; le soutien aux moyens de subsistance via des programmes de Cash-for-Work et une aide financière aux ménages les plus vulnérables dans les zones affectées. CARE a pu atteindre 126 000 personnes jusqu’à maintenant, et prévoit d’étendre ses interventions dans les domaines de l’eau et l’assainissement et du soutien aux moyens de subsistance.

> Kenya
CARE Kenya a répondu à la sécheresse en mettant l’accent sur les vulnérabilités à long terme et le renforcement de la résilience des communautés, notamment dans le nord-est du pays. L’association travaille ainsi sur les mesures de gestion des risques liés aux catastrophes des communautés locales. CARE Kenya vient également en aide aux équipes du département vétérinaire du district en ce qui concerne la vaccination des animaux contre les maladies qui pourraient apparaître et s’étendre suite au regroupement de nombreux animaux aux sources d’eau restantes.
Le travail de CARE Kenya passe également par :
- l’entretien, la protection et le développement de ressources en eau ;
- la promotion de pratiques améliorées d’hygiène et l’amélioration des infrastructures ;
- la protection des moyens de subsistance et la diversification des sources de revenu ;

CARE s’est aussi associée à une institution financière et à des abattoirs publics et privés pour augmenter les ventes de bétail par la communauté pastorale augmentant ainsi les revenus disponibles pour les ménages. Jusqu’à aujourd’hui, CARE est venue en aide à 167 000 personnes dans la région du nord-est du Kenya et prévoit d’étendre sa réponse à 200 000 personnes supplémentaires dans les prochaines semaines.

>

Soutenir les activités d’urgence de CARE, faites un don.