02 novembre 2011

A la veille du G20, la Présidente de CARE France plaide en faveur de la Taxe sur les Transactions Financières devant le Président Sarkozy.

Les représentants d’une vingtaine d’organisations non gouvernementales (ONG) ont rencontré ce matin le Président Nicolas Sarkozy.
A la veille du G20, qui se déroulera les 3 et 4 novembre à Cannes, ils ont plaidé pour que le G20 se mobilise pour le développement malgré la crise, et ont exprimé l'espoir que ce sommet ne bloque pas la mise en œuvre par certains pays de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF).

La Présidente de CARE France, Arielle de Rothschild, a pris la parole lors de cette rencontre pour encourager le Président Nicolas Sarkozy à pousser encore une fois ses homologues en faveur de la TTF, afin que la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Argentine, l’Afrique du Sud et d’autres pays puissent dès ce sommet prendre des engagements pour la mise en place de la TTF.

"Ce qui est important à Cannes, c'est que la taxe sur les transactions financières ne soit pas bloquée par un certain nombre de pays, qu'on puisse au moins laisser cette initiative s'engager (...) sachant que tout le monde sait qu'il n'y aura pas de décision unanime", a déclaré Luc Lamprière, directeur général d'Oxfam France.

Au sein de la campagne Robin des bois, CARE France, aux côtés d’Oxfam, AIDES, Coalition +, ATTAC, et de nombreuses autres ONGs, demandent que cette TTF soit mise en place dès aujourd’hui, et soit affectée en partie au développement et à la lutte contre le changement climatique.

Plus d'informations : Jean Christophel, chargé de Plaidoyer : christophel@carefrance.org