22 décembre 2011

Plus de 500 000 personnes affectées par le typhon Washi aux Philippines

Reuters /Erik De Castro

La tempête tropicale Washi a frappé le 16 décembre dernier. Avec des rafales à près de 170 km/h et des pluies diluviennes, elle a entrainé des inondations dévastatrices, et des glissements de terrain qui ont causé la mort de plus de 1 000 personnes. CARE a depuis mené une évaluation de la situation et des besoins grâce à ses partenaires locaux et commence les distributions de nourriture et de besoins de première nécessité.

Les régions de Mindanao et Palawan sont rarement touchées par les typhons et les populations sont donc moins préparées à y faire face, ce qui a aggravé le bilan de la catastrophe.

Plus de 43 000 personnes sont aujourd’hui dans des centres d’accueil d’urgence, ont un accès à l’eau limité et sont dépendantes des distributions. Elles ont également besoin de matelas, couvertures, vêtements et ustensiles de cuisine.

En plus des pertes en vies humaines, des destructions d’habitations, le typhon a également paralysé la vie des communautés. Le coût total des dégâts sur l’agriculture et les infrastructures est déjà évalué à 13,5 millions d’euros. « Les gens n’étaient pas préparés, ce qui a amplifié l’ampleur de la catastrophe et la souffrance des communautés », dit Celso Dulce, le représentant de CARE aux Philippines. Les gens manquent cruellement d’abris, de nourriture et d’eau et CARE, via ses partenaires locaux, va répondre à ces besoins. »

Une fois passée la phase de réponse à l‘urgence, CARE se mobilisera pour aider ces communautés à se reconstruire et à se préparer à ce type de catastrophe.

> Pour faire un don

> En savoir sur la préparation aux risques de catastrophes