11 janvier 2012

Une taxe sur les transactions financières en France avant les présidentielles !

Les annonces du Gouvernement se sont multipliées ces derniers jours en faveur de la mise en place de la taxe sur les transactions financières dès 2012.

« Les sociétés civiles au Nord comme au Sud réclament cette taxe, il faut que la France aille au-delà des considérations partisanes, et donne l’exemple en introduisant cette mesure dans la loi de finances rectificative qui sera débattue au mois de février au Parlement », affirme Philippe Lévêque, Directeur Général de l’ONG CARE France.

CARE France, au sein de la campagne Robin des bois et de Coordination Sud, demande la mise en place immédiate d’une TTF nationale, dont la majeure partie des recettes sera affectée au développement et à l’adaptation au changement climatique (comme l’a promis à diverses reprises le Président Sarkozy tout au long de l’année 2011, y compris lors du G20 de Cannes).

Selon Arielle de Rothschild, Présidente de CARE France et gérante de Rothschild et Cie, « le secteur financier aujourd’hui est moins taxé que les différents secteurs industriels, et par ailleurs, avec les 18 trillions de dollars qui ont été mobilisés en 2009 pour sauver le système bancaire, il semblerait assez correct aujourd’hui de pouvoir demander aux institutions financières de participer aussi à éradiquer l’extrême pauvreté dans le monde à travers cette taxe sur les transactions financières. »
Le Royaume-Uni dispose déjà d’une taxe de la sorte: la stamp duty est une taxe de 0,5% sur la charge d’actions de sociétés britanniques résidentes (national stock transactions), qui rapporte au pays plus de 4 milliards d’euros pas an, sans porter atteinte à la santé financière du pays.

Sur ce modèle, la France pourrait générer à elle seule 12 milliards d’euro par an, et pourrait ensuite être rejointe par d’autres Etats qui se sont déjà prononcés en faveur de cette mesure, comme par exemple l’Allemagne ou l’Italie.

Contacts :
Charlyne Liquito – Chargée de Communication - liquito@carefrance.org – 01 53 19 87 61
Jean Christophel – Chargé de Plaidoyer – christophel@carefrance.org – 01 53 19 11 19

> Télécharger le communiqué de presse