03 février 2012

BIC s’associe à l’ONG CARE dans un programme de Business Social qui aide les femmes du Bangladesh à sortir de la pauvreté.

© Billy Howard

Depuis le mois de mai de 2011, le groupe BIC s’est engagé auprès de CARE dans le programme « Rural Sales » qui permet à des femmes du Bangladesh de sortir de la pauvreté en développant leur activité professionnelle.

Un projet innovant aux côtés de CARE

Le programme « Rural Sales » de CARE existe depuis 2004 et permet à des femmes parmi les plus défavorisées, les Aparajitas, « celles qui ne renoncent jamais », de développer leur propre activité en vendant des articles au porte-à-porte dans des zones rurales isolées. Depuis la signature du partenariat entre BIC et CARE en mai 2011,  ces femmes  proposent aussi dans leurs paniers des rasoirs BIC®. Pour les accompagner, CARE et le distributeur local de BIC leur assurent une formation à la vente et leur font connaître les spécificités des produits et des pratiques de rasage.

Des solutions durables pour lutter contre la pauvreté

En promouvant  cette forme d’entreprenariat, BIC et CARE proposent à ces femmes une solution appropriée et durable, en leur donnant les moyens de sortir de la pauvreté et de l’isolement social,  leur redonnant ainsi de la fierté et un nouveau rôle dans la communauté.

Aujourd’hui, 900 femmes entrepreneuses et leurs familles sont concernées par ce programme.

Ce nouveau mode de distribution permet aussi aux habitants des villages isolés d’avoir accès à des produits simples, de qualité et bon marché.

Edgar Hernandez, Directeur Général des pays en croissance du groupe BIC précise « Avec le Rural Sales Program de CARE au Bangladesh,  nous croyons pouvoir apporter des solutions concrètes et durables aux populations qui en ont besoin. C’est aussi pour BIC l’occasion d’expérimenter dans ces pays une nouvelle approche de la distribution et de mieux comprendre les attentes de leurs habitants.»

Philippe Lévèque, Directeur Général de CARE France, ajoute « ce partenariat innovant avec des entreprises comme BIC nous permet de tester de nouveaux moyens pour lutter contre la pauvreté. Ce programme de distribution, qui met l’accent sur l’impact social auprès des femmes parmi les plus défavorisées du Bangladesh, permet également à CARE d’engager les acteurs privés au-delà du mécénat traditionnel et de bénéficier de leur expertise, au profit des plus vulnérables. » 

> Télécharger le communiqué de presse