16 février 2012
Melanie Brooks / CARE

En raison d’une conjonction catastrophique de mauvaises récoltes, d’instabilité régionale et de flambée des prix alimentaires, près de 10 millions de personnes sont menacées par la faim dans la région du Sahel en Afrique de l’ouest. Ces populations vont être confrontées à une catastrophe humanitaire de grande ampleur si personne n’agit immédiatement. Le pic de cette crise alimentaire est prévu pour mars.

Rien qu’au Niger, 3,6 millions de personnes sont menacées par la faim et au moins 1,3 million d’entre elles ont un besoin urgent de nourriture.

Pour répondre à cette situation d'urgence, CARE mène déjà des projets :
- d’« argent contre travail » permettant aux populations de s’acheter de la nourriture en échange de petits travaux réalisés sur des infrastructures locales;
- de formation sur la prévention et la réponse à la malnutrition auprès de personnels de santé;
- de groupement de micro-épargne afin de développer des sources de revenus alternatives et augmenter la capacité de résilience de communautés;
- de distributions alimentaires dans les écoles afin d'aider les personnes à avoir accès à la nourriture, à l’eau, à des aliments pour leurs bétails...

" Nous devons intervenir maintenant. Tous les jours, nous constatons que la situation empire. Plus l'aide et la mobilisation internationale se feront attendre, plus le nombre de vie en danger et le coût d'intervention augmenteront " déclare  Amadou Sayo, Coordinateur de l'urgence CARE en Afrique de l'ouest.

Soutenez la réponse d'urgence de CARE au Sahel :