25 mai 2012

C’est dans les périodes de crise qu’il faut créer des opportunités pour développer l’aide internationale.

CARE

Jeudi 24 mai, Romain Rabier et Philippe Lévêque (Directeur Général de CARE France) ont co-animé une conférence-débat à l’ESCP Europe à Paris portant sur « les risques et opportunités du financement des actions de solidarité internationale en période de crise ».

Les trois intervenants de cette conférence, Philippe Douste-Blazy (UNITAID), Jacques Hintzy (UNICEF France) et Luc Lamprière (Oxfam France) ont présenté les actions de leurs organisations et les enjeux de la recherche de fonds pour la solidarité internationale en cette période de crise économique.

Alors que 1,4 milliard de personnes vivent aujourd’hui avec moins de 1,25 dollar par jour (selon les Nations Unies), les discussions ont porté sur les capacités des Etats et des organismes privées à financer l’aide au développement, mais également à s’engager dans une démarche globale de responsabilité et d’exemplarité dans leurs activités (notamment dans les domaines pharmaceutiques, des industries extractives, et de la finance).

Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies sur les financements innovants du développement, Philippe Douste-Blazy a, lors de sa prise de parole, décrit la création et les objectifs d’UNITAID. Créée en 2006 et aujourd’hui forte d’un budget de 2,5 milliards d’euro, l’UNITAID est une coalition de pays pionniers (dont la France fait partie) qui collecte une taxe de 1 à 10 dollars sur chaque billet d’avion, pour financer la lutte contre le SIDA, le paludisme et la tuberculose (Objectif du Millénaire n°6 des Nations Unies).

Cette structure démontre à quel point la mise en place d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF) est un financement innovant particulièrement efficace, qui peut être mis en place rapidement par une coalition de pays pionniers.

CARE France, aux côtés des nombreuses autres ONGs comme Oxfam, Coalition+, ONE ou AIDES, et d’organismes comme UNITAID, continuent à demander aux décideurs politiques à tous les niveaux de mettre en place cette TTF affectée à l’aide au développement et à la lutte contre le changement climatique.
Cette conférence a été co-organisée par le groupe « Non Profit Organizations and Solidarity » de l’Association ESCP Europe et le Pôle Développement Durable et Solidaire de l’Association HEC.

Sur la photo de gauche à droite : 
Jacques Hintzy (UNICEF France), Philippe Douste-Blazy (UNITAID), 
Luc Lamprière (Oxfam France) et Philippe Lévêque (Directeur Général de CARE France)