01 juin 2012

Fête des mères : le droit de voir ses enfants en bonne santé.

CARE / Charlyne Liquito

A l’occasion de la fête des mères, ce dimanche 3 juin, CARE vous invite à découvrir le témoignage d’Asha, une mère ethiopienne de 6 enfants.
Grâce aux activités de récupération nutritionnelle d’urgence menées par CARE en Ethiopie, Asha a pu soigner et sauver sa fille de 3 ans qui souffrait de malnutrition aigüe.
Ce programme a permis d’aider 4 000 enfants à retrouver la santé. Dans ce projet comme dans beaucoup d’autres, CARE place les femmes et les enfants au cœur de ses actions. Car pour une mère quoi de plus important que ses enfants…
CARE souhaite une joyeuse Fête à toutes les mamans, où qu’elles se trouvent dans le monde.

La santé pour tous les enfants.

Ethiopie, East Harague, Kombolcha

Asha Usso, 30 ans, se rend au poste de santé de Kombolcha une fois par semaine. Le poste de santé géré par le gouvernement et soutenu par CARE, prend en charge les enfants atteints de malnutrition aigüe. Le personnel de santé a reçu une formation par CARE afin de renforcer leurs connaissances quant aux soins adapatés à l’état de santé de ces enfants. CARE fournit également des médicaments et des compléments alimentaires indispensables à leur bon rétablissement.

Asha a 6 enfants, mais seule la petite Hamdya, 3 ans, souffre de malnutrition aigüe et est traitée au poste de santé. La raison de cette situation est assez simple selon Asha : ses 4 enfants les plus âgés et qui vont à l’école sont assez grands et forts pour se contenter d’une alimentation peu diversifiée et peu équilibrée. Quand au dernier, le petit Ahmed âgé de 8 mois, il est encore allaité et se porte bien. D’ailleurs, se désole Asha, « c’est à son arrivée que l’état de santé d’Hamdya s’est détérioré. Car je n’avais pas suffisamment de lait pour nourrir les deux… ».

« Au début, quand Hamdya a commencé à être de plus en plus faible, je ne connaissais pas la raison. J’ai pensé que c’était une petite maladie et que cela passerait. Heureusement un des volontaires communautaires formé par CARE et qui venait à la rencontre des habitants de mon village à détecté qu’Hamdya souffrait de malnutrition aigüe. Il m’a conseillé de me rendre au poste de santé le plus proche, situé à 30 minutes de marche de chez moi, afin que ma petite fille reçoive les soins adaptés et retrouve la santé ».

Cela fait maintenant 8 semaines que la petite fille, accompagnée de sa mère et de son petit frère, se rend au poste de santé à raison d’une fois par semaine. Elle y reçoit des médicaments et des rations alimentaires nutritionnellement enrichies. Le diagnostic est tombé : Hamdya est guérie et est hors de danger. Elle va maintenant rentrer dans la dernière phase du projet mené par CARE : sa famille va bénéficier de distribution alimentaire (huile, farine, semences…) pour continuer à fournir à Hamdya une alimentation de qualité et éviter ainsi une éventuelle rechute.

Grâce à ce programme mené par CARE dans la région de Kombolcha, ce sont 4 000 enfants, qui comme Hamdya, ont été traités et ont recouvré la santé.