18 juin 2012

Conférence Rio+20 : “Le monde ne peut plus croître aux dépens des plus démunis”.

© CARE Evelyn Hockstein

18 juin 2012- CARE exhorte les dirigeants mondiaux à s’engager en faveur des plus démunis pour un développement durable équitable lors de la Conférence de l'Organisation des Nations Unies sur le Développement Durable (Rio+20).

CARE vient de publier un rapport en anglais intitulé « One Planet – One Future : Equity and resilience for sustainable development » (Une planète – Un futur : Équité et Résilience pour le développement durable). Pour CARE, il est urgent d’agir : le changement climatique et l'insécurité alimentaire sont des menaces qui pèsent essentiellement sur les épaules des plus pauvres. Leurs vies sont de plus en plus affectées par des catastrophes violentes telles que les inondations ou sécheresses. Ils sont démunis face à ces situations de détresse. CARE plaide pour aider les populations à augmenter leur résilience : il faut renforcer la capacité des familles à protéger leurs vies et leurs moyens d’existence face aux catastrophes.

D'ici à 2030, les besoins de la planète devraient croître d'au moins 50 % pour la nourriture, 45 % pour l'énergie et 30 % pour l'eau simplement pour répondre aux besoins de l'accroissement de la population. Et pourtant, notre modèle actuel de développement dégrade notre environnement.

Trop peu de progrès ont été réalisés, ces 20 dernières années. Nous ne pouvons pas continuer à croître de cette manière non viable aux dépens des plus vulnérables et de notre environnement naturel ", dénonce Kit Vaughan, Coordinateur du plaidoyer pour le réseau CARE sur la Pauvreté, l'Environnement et le Changement climatique.

« Les négociations actuelles de Rio+20 démontrent clairement un manque d'ambition de la part des dirigeants mondiaux face à ces défis essentiels », signale Vaughan. « Rio+20 est une opportunité cruciale d'agir. Reporter les engagements n'est pas une solution. Nous avons besoin d'une transition radicale et sans précédent menée par des décideurs pionniers. Sinon, nous aurons abandonné des millions de femmes et d'hommes des générations présentes et futures. »

Le rapport met en avant les recommandations suivantes pour Rio+20:

Accélérer l'engagement politique et l'ambition dans la mise en place d'actions pour un développement durable.

S’assurer que les communautés soient au cœur des prises de décisions sur les principes de développement durable et d’économie verte.

S'attaquer aux inégalités homme/femme et permettre aux femmes d'être aussi les actrices du développement durable en supprimant les obstacles à leur participation aux institutions et aux processus clés.

Mettre en place rapidement des politiques ambitieuses sur le climat dans les pays développés en soutenant un développement peu émetteur en carbone. Apporter davantage de soutien à l'adaptation aux changements climatiques et renforcement des capacités des personnes les plus vulnérables.

Inscrire comme priorité une productivité agricole plus durable pour soutenir les agricultures familiales et les femmes agricultrices en encourageant des pratiques agro-écologiques. Elles permettent de renforcer la capacité de résilience et à s'adapter face à tout type de choc (telles que la volatilité des marchés ou le changement climatique).

Vous pouvez télécharger le rapport complet en anglais et ses recommandations.

Contacts presse :

Charlyne Liquito - Chargée de Communication
liquito@carefrance.org - 01 53 19 87 61
Coline Clément - Assistante Communication
clement@carefrance.org –01 53 19 89 92