25 juin 2012
© 2012 - Charlyne Liquito / CARE

Le 21 juin, le secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki-Moon, a annoncé le défi "Faim zéro" et s'est engagé pour l'éradication de la faim lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable.

CARE soutient cette initiative et rappelle que des dizaines de milliers de personnes souffrent encore de la faim.

Les causes sont multiples : irrégularité des précipitations, mauvaises récoltes, flambée des prix, accès limité des plus vulnérables aux soins…

Dans la Corne de l’Afrique

, la grave sécheresse qui s’est abattue sur la zone depuis 2011 ne semble pas vouloir se terminer et les conditions de vie des populations, déjà précaires, empirent. On estime à 13 millions le nombre de personnes en difficulté.

En Ethiopie

, CARE mène des projets de lutte contre la malnutrition. L’association développe une gestion communautaire de la malnutrition aiguë, fournit des soins adaptés aux personnes sévèrement malnutries et un supplément nutritionnel aux enfants modérément malnutris.

A Djibouti

, la situation ne cesse d’empirer, il y a très peu d’aide humanitaire et celle-ci est peu coordonnée. CARE intervient auprès des populations hôtes et réfugiées dans les domaines de la santé, de la nutrition et de l’accès à l’eau.

Au Kenya

, CARE apporte de l’assistance aux plus vulnérables dans le nord est du pays en y mettant en place des projets de sécurisation du bétail. CARE travaille dans le plus grand camp de réfugiés du monde, à Dadaab, en fournissant de la nourriture, un accès à l’eau et à l’assainissement, une sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et des programmes d’éducation.

Dans la région sahélienne, là aussi, l’insécurité alimentaire et la malnutrition affectent de manière chronique une part importante de la population (environ 19 millions de personnes touchées).

Au Mali

, CARE apporte une aide d’urgence aux déplacés maliens dans les régions de Mopti et de Ségou en distribuant de la nourriture et des articles de premières nécessité. CARE mène également un programme de lutte contre la malnutrition qui bénéficie à 15 000 personnes.

Au Tchad

, CARE mène une réponse d’urgence d’accès à la nourriture et de protection du bétail en tant que capital principal des populations affectées.

Enfin, au Niger, CARE mène des activités d’Argent contre Travail. Les bénéficiaires participent à des activités agricoles, d’irrigation, de réhabilitation de point d’eau… CARE a également mis en place des distributions de nourriture, de semences et de fourrage. Plus de 50 000 personnes bénéficient de ces projets.

> Téléchargez le détail des interventions de CARE dans ces zones.

Un membre de l’équipe de CARE (à droite) vérifie les cartes d’identification pendant une distribution de nourriture dans le village de Warshika dans l’est du Tchad.Les bénéficiaires ont une carte d'identification et reçoivent une ration alimentaire en échange d'un coup de tampon sur leur carte. CARE distribue de la nourriture à 2 500 personnes dans cette zone dont 336 enfants malnourris.