29 juin 2012

ACTION Urgente Palestine : Une communauté entière sous la menace d’une démolition.

Les Nations Unies et de nombreuses organisations, dont CARE et l’association israélienne B’Tselem, condamnent un ordre de démolition émis par Israël visant la communauté de Susiya, située dans la zone sud en territoire palestinien occupé à proximité d’Hébron, qui doit détruire 17 habitations vétustes du village (des tentes pour la plupart), des citernes de réserve d’eau potable et le petit dispensaire de santé construit par CARE.

Susiya étant considéré comme un « campement illégal » par les autorités israéliennes, ses habitants sont à ce titre menacés d’expulsion. Les habitants de Susiya, déjà très vulnérables, doivent faire face à cette nouvelle épreuve. En effet, la communauté de Susiya ne dispose pas d’un accès au réseau d’eau et d’électricité, les administrations israéliennes refusant de les y relier. Ses habitants ayant également l’interdiction de construire des infrastructures permanentes, beaucoup vivent dans des tentes ou des grottes.

Une habitante a confiée à CARE : « S’ils détruisent notre village, nous ne savons même pas où nous irons après avec nos enfants ».

Parmi, les démolitions prévues se trouve un petit dispensaire de santé construit il y a 4 ans par CARE, grâce au financement du département d’aide humanitaire de la Commission Européenne (ECHO). Ce dispensaire permet aux 400 habitants de Susiya d’avoir accès à des services de santé de qualité dont ils ne jouissaient pas avant, conséquence directe des restrictions imposées par Israël dans la zone, où même les ambulances ont interdiction de circuler.
Le centre de santé a accueilli 76 visites dans le mois. 37% de ces patients sont des enfants.
Ce dispensaire de Susiya fait parti d’un réseau construit dans 47 communautés vulnérables et isolées. Ces petits centres dispensent des soins aux habitants et des formations aux bonnes pratiques d’hygiène et de santé et disposent de minis laboratoires d’analyses.

Depuis 2011, plus de 60 structures construites grâce au soutien financier de l’aide européenne ont été détruites par les autorités israéliennes.

CARE demande instamment à l’administration civile israélienne de revenir sur cet ordre de démolition et plaide pour la mise en place d’un plan de construction élaboré en accord avec les habitants de Susiya et des autres communautés vulnérables qui respectera leurs droits d’accès au logement, aux soins et à des terres cultivables.

> Plus d’informations sur le travail de CARE dans les territoires occupés palestiniens ici
> Lire un article rédigé par l’association israélienne pour la défense des droits humains B’Tselem pour plus d’informations sur le projet de démolition à Susiya
> Soutenez la communauté de Susiya, signez la pétition !