13 juillet 2012

CARE félicite le sommet novateur de Londres sur le planning familial.

Mali © 2007 Valenda Campbell / CARE

CARE, ONG internationale avec 50 ans d’expérience sur la santé maternelle, sexuelle et reproductive, travaillant dans ce domaine actuellement dans plus de 30 pays, salue les efforts de la communauté internationale, qui a lors du sommet, pris de nouveaux engagements concernant l’accès à des millions de femmes et d’hommes aux services de planning familial dans les pays les plus pauvres d’ici 2020.

CARE a participé à la table ronde du sommet durant laquelle il a été annoncé que plus de 150 dirigeants de pays donateurs et en voie de développement, des agences internationales, des membres de la société civile, des fondations et du secteur privé réuniraient les ressources nécessaires pour assurer l’accès aux contraceptifs à 120 millions de femmes supplémentaires dans le monde d’ici 2020. De plus, durant le sommet, plus de 20 pays en voie de développement ont pris des engagements audacieux pour surmonter les obstacles financiers, politiques et techniques concernant l’accès des femmes aux informations, services et fournitures relatifs à la contraception. Les donateurs ont également pris de nouveaux engagements financiers pour soutenir ces plans à hauteur de 2,6 milliards de dollars.

« Désormais nous devons poursuivre la dynamique du sommet, assumer nos responsabilités et prendre les mesures nécessaires pour apporter des moyens de contraceptions aux femmes qui en veulent dans le monde », a déclaré Christine Galavotti, directrice de la santé sexuelle et reproductive chez CARE.

Selon le rapport que CARE a publié lors du sommet, même si toute ressource supplémentaire est précieuse, les stratégies de planning familial doivent avant tout mettre l’accent sur les droits des femmes et leur autonomisation ; avec une approche efficace qui garantisse leur pérennité.

En plus de fournir des moyens contraceptifs, chaque stratégie doit s’attaquer aux normes répandues et fortement enracinées dans la société en ce qui concerne les inégalités hommes-femmes, l’utilisation des services de planning familial pour les femmes et les couples, le renforcement des systèmes de gouvernance, de redevabilité et la satisfaction des besoins en santé reproductive des femmes dans des contextes de développement et d’urgence dans lesquels les femmes sont souvent les plus vulnérables malgré leurs choix limités.

« CARE s’engage à travailler en étroite collaboration avec les communautés, les gouvernements et les autres partenaires pour catalyser et soutenir l’action au niveau local, national et mondial, déclare Galavotti. Il n’y a pas une minute à perdre. La vie de nombreuses femmes et jeunes filles est en jeu. »

> Télécharger le dossier de presse.

Contacts : 
Charlyne Liquito - Chargée de communication
liquito@carefrance.org- 01 53 19 87 61
Coline Clément – Assistante communication 
clement@carefrance.org – 01 53 19 89 92