18 octobre 2012
CARE

Depuis fin août, des inondations frappent le Bénin et ont fait au moins 15 morts. D’après les dernières données obtenues par CARE, près de 51 280 personnes seraient affectées. Le niveau des eaux continue de monter à cause des pluies torrentielles dans le Nord du Bénin. 26 000 hectares de terres de production de riz, de maïs, de millet et d'autres productions vivrières du pays ont déjà été détruits. Les régions touchées sont isolées, les conditions difficiles pour y accéder freinent l’assistance apportée aux populations.

Les partenaires de CARE, présents dans les zones de Karimama, de Malanville et de N’dali, situées dans le Nord du pays, ont estimé que 30% des villages ont été inondés dans cette région. La population manque d’accès à l’eau potable et à la nourriture, aux produits de première nécessité, aux infrastructures de santé et aux abris. L’état d’urgence a été déclaré le 12 septembre dernier par le gouvernement.

Face à cette catastrophe, CARE vient en aide à 7 000 familles en fournissant des abris d’urgence (tentes, bâches,…) et en apportant un accès à l’eau et à l’assainissement. Sur le long terme, l’objectif de CARE est aussi d’engager des activités de réduction des risques et des catastrophes (DRR) et d’adaptation au changement climatique pour rendre ces populations moins vulnérables aux inondations.

Par ailleurs, c’est toute la région de l’Afrique de l’Ouest qui est touchée par ces inondations notamment à cause de la sortie de son lit du fleuve Niger qui traverse 5 pays (Bénin, Cameroun, Mali, Nigeria, Guinée). CARE avait déjà lancé un appel pour le Cameroun le 15 septembre dernier, où depuis la situation a empiré dans les régions du Nord et de l’extrême Nord après la rupture de la digue de Maya. CARE continue de distribuer des vivres et des kits d’urgences et a mis en place des projets d’accès à l’eau, à l’assainissement et aux bonnes pratiques d’hygiènes.

Soutenez CARE dans ses activités en Afrique de l’Ouest.